MotoGP, Argentine J0 : la chronique de Termas de Rio Hondo

par | 28 mars 2019

Atmosphère un peu étrange aujourd’hui à Termas de Rio Hondo, où les équipes se préparent sous un ciel gris alors qu’une amélioration météorologique est attendue pour demain et samedi, avant une course de 25 tours possiblement sur le mouillé dimanche…

Le sujet qui défraye le paddock est bien évidemment le verdict rendu par la FIM qui a déclaré légal le spoiler placé sous le bras oscillant des Ducati GP19.

Celles-ci en sont d’ailleurs toujours munies et les officiels de la firme italienne n’ont pas manqué de déclarer qu’ils se réservaient le droit de l’utiliser dès l’Argentine si cela était nécessaire.

On peut être sûr que tous les autres constructeurs sont déjà en train de plancher sur le sujet, comme ils l’ont fait pour les ailerons, mais, comme le souligne Luigi Dall’Igna, le directeur général de Ducati Corse, “les relations entre les constructeurs ne seront désormais plus les mêmes”.

Quoi qu’il en soit, tout le monde doit maintenant affronter un Grand Prix qui sera tout sauf facile, y compris pour le héros local Valentino Rossi, entre un revêtement qui met à rude épreuve les pneus Michelin et une météo possiblement différenciée entre les essais et la course, ce qui rendrait tous les réglages caducs, le tout avec des MotoGP aux performances de plus en plus proches…

La course MotoGP de l’année dernière avait d’ailleurs été pour le moins riche en rebondissements !

Cette année, sur le tracé argentin, la zone de Long Lap Penalty (qui a réduit à néant toutes les chances de Romano Fenati au Qatar) se fera à priori au virage #7.

Attendons la conférence de presse (diffusée sur Infosport+) qui débutera à 16 heures, heure française, pour connaître le ressenti des pilotes, mais avant cela, Fabio Quartararo sera en Live sur la page Facebook du site officiel MotoGPcom à 15h40.