Après sa quatrième place obtenue au Qatar lors du premier Grand Prix de l’année, seulement 0.4 derrière le vainqueur Andrea Dovizioso, Álex Rins arrivait avec un excellent moral en Argentine. Sa confiance en était augmentée par son premier podium en MotoGP qui l’avait récompensé ici même sur le circuit de Termas de Tio Hondo l’an dernier.

La première journée se déroula assez bien pour Álex, avec le septième temps en 1’39.497, 0.084 derrière Valentino Rossi et 0.046 devant Marc Márquez. La suite devenait nettement plus compliquée et il terminait en quinzième position du combiné des trois séances d’essais libres en 1’39.451 car 4 des 22 pilotes engagés n’avaient pu améliorer le samedi matin, dont Álex.

Son chemin de croix commençait alors en étant contraint de passer par la Q1, dont il ne se classait que neuvième en 1’39.605, à 0.541 du leader Takaaki Nakagami. Rins n’avait donc pas accès à la Q2 et se positionnait seizième sur la grille de départ.

Álex était relativement assommé par sa contre-performance et déclarait après ces qualifications difficiles : « Il m’est difficile de dire quoi que ce soit car ce n’est ni de ma faute, ni de celle du team. On a donné 100% mais bien sûr pour nous ce n’est pas le meilleur résultat en qualification. Au début, c’était plutôt bien, avec des chronos rapides et beaucoup de tours avec les mêmes pneus. Mais il nous faudra améliorer pour la course, selon qu’il fera sec ou humide. Il parait qu’il va beaucoup pleuvoir ».

« Il faudra faire attention et prendre un bon départ. Puis doubler le plus de pilotes possibles. Je vais essayer d’en passer beaucoup. Chaque dimanche je me sens plus fort avec les freins. Je me sens meilleur avec toutes les pièces donc je vais essayer de donner 100% pour être devant ».

L’équipe Suzuki, qui encaissait aussi le coup inattendu, publiait cette illustration samedi soir sur les réseaux sociaux :

La situation évoluait favorablement pour Rins à l’occasion du warmup dimanche main, quand il était crédité du quatrième temps en 1’39.488   à 0.392 du leader Marc Marquez.

Lors du départ, le plus rapide à s’élancer était Marc Márquez devant Andrea Dovizioso, Jack Miller et Valentino Rossi. A l’issue du deuxième tour, Álex Rins occupait la douzième position. Marquez creusait un écart de près de trois secondes devant Dovizioso, Miller Rossi et Morbidelli. Márquez continuait de se détacher tandis que Crutchlow devait effectuer un ride through pour un départ anticipé.

Tandis que Marc Márquez avait six secondes d’avance sur Andrea Dovizioso et Valentino Rossi, Alex Rins occupait la neuvième position à 9 secondes du leader.

Márquez dominait totalement, tandis que Rossi résistait à Dovizioso, Morbidelli, Petrucci, Miller, Viñales et Nakagami, dont Rins se rapprochait petit à petit.

Vidéo : Rins passant Nakagami :

Álex Rins huitième rejoignait le groupe des sept pilotes en bagarre pour la deuxième position. Il doublait Viñales et passait septième, se rapprochant du podium. Rins continuait sa remontée et s’emparait de la cinquième position après avoir doublé Morbidelli et Miller.

A 5 tours de la fin, Márquez possédait plus de 12 secondes d’avance sur Dovizioso, Rossi, Petrucci, Rins, Miller, Morbidelli et Vinales. Miller attaquait Rins et le doublait, mais l’Espagnol récupérait la quatrième place, avant que l’Australien ne le dépasse de nouveau. Morbidelli et Viñales chutaient sans gravité dans le dernier tour. Márquez l’emportait devant Rossi, Dovizioso, Miller et Rins.

Pour Rins, « La course a été incroyable, je n’ai commis aucune erreur, ce qui était extraordinaire étant donné la difficulté et la glisse de la piste. J’ai vraiment besoin d’améliorer mes positions sur la grille lors des prochaines courses. Je vise donc de meilleures séances de qualifications car ma position de départ m’a vraiment coûté aujourd’hui. Mais je suis heureux de ramener à la maison un Top 5 pour moi et pour l’équipe ».

Résultats du Grand Prix :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Vidéo : Qu’est-il arrivé à Alex Rins en qualification ?

Vidéo : Suzuki Ecstar OnBoard: VisitQatar Grand Prix 2019

Photos © Suzuki Racing



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar