De Ana Puerto / Motosan.es

Jorge Martínez “Aspar” a parlé en exclusivité à El Larguero sur Cadena SER au sujet des déclarations de Michel Fabrizio d’il y a quelques jours.

Samedi a été un jour de deuil pour tout le monde de la moto, car le drapeau rouge de la course du World Supersport 300 ne laissait rien présager de bon. Dans cet accident impliquant un groupe de cinq coureurs, nous avons malheureusement perdu Dean Berta Viñales quelques instants plus tard. Dès que la nouvelle s’est répandue dans le paddock et au-delà du Circuito de Jerez, tous les membres de la famille et les proches du motocyclisme ont afflué avec des mots de soutien pour la famille du jeune pilote de 15 ans, y compris Jorge Martínez Aspar.

La mort Dean Berta Viñales à Jerez, un autre coup dur pour la famille du motocyclisme…
« C’est une triste et dure nouvelle. Il ne faut pas oublier que la moto est un sport à risque… Lorsqu’il y a un accident sur la piste dans un groupe de 15 motards, il y a des choses que l’on ne peut pas éviter, et c’est le fait d’esquiver un autre motard. Peut-être qu’un coureur l’esquive mais pas l’autre. C’est un malheur qu’il est difficile d’éviter. »

“Il y a beaucoup de normes, et si vous ne les respectez pas, il n’y a pas de compétition, c’est comme ça”.

Aspar se met dans la peau de la direction de course en cette période difficile pour tous…
« En faveur de la FIM et de la Dorna je dois dire que durant chaque weekend de Grand Prix, et j’ai assisté aux réunions de la commission de sécurité, c’est bestial. Si le circuit n’a pas les bonnes zones de dégagement, si l’asphalte n’est pas correct, si la peinture n’est pas antidérapante… Il y a beaucoup de normes, et si vous ne les respectez pas, il n’y a pas de compétition, c’est comme ça. »

Aujourd’hui même, on a appris que la FIM et Dorna, en collaboration avec la RFME, discutent de l’élévation des restrictions d’âge pour les courses…
« Je suis favorable à l’élévation de l’âge, car évidemment, plus on a d’expérience, plus on est conscient de beaucoup de choses. Je l’augmenterais d’un ou deux ans. Les très jeunes enfants ont beaucoup d’expérience, ils participent à des compétitions depuis l’âge de dix ans, et quand ils atteignent l’âge de 15 ans, vous les entendez parler et ils ont l’air d’avoir 30 ans. »

“Dans l’école que j’ai avec Nico Terol, j’aimerais que tout le monde ait envie d’être un Marc Márquez”.

Michel Fabrizio a fait des déclarations controversées après la tragédie de Viñales, en disant que les jeunes pilotes voulaient imiter les folies de Márquez. Aspar s’est donc opposé aux propos de l’Italien…
« Marc Márquez est une référence mondiale en tout, j’aimerais qu’il y ait plus de pilotes comme Marc, parce que c’est un pilote qui a montré un sérieux, une proximité, une faim, une agressivité… C’est un pilote modèle. Dans l’école que j’ai avec Nico Terol, j’aimerais que tout le monde veuille être un Marc Márquez. Je pense qu’il est honteux pour un pilote de parler comme ça. Je ne sais pas où cette personne s’est cognée. »

 

Lire l’article orginal sur Motosan.es

Crédit photos : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team