C’est avec une grosse déconvenue à Assen que Jack Miller va devoir vivre ses premiers jours de vacances que la trêve estivale lui accorde jusqu’à la fin de mois de juillet. De quoi gâcher le plaisir d’un repos pourtant bien mérité, puisque l’Australien compte deux victoires déjà cette année, les seules de Ducati, au passage. Mais ce Grand Prix des Pays-Bas a tourné au vinaigre avec une chute, puis un abandon que l’on qualifiera pudiquement de technique. Mais Miller regrette le fait qu’il n’en était rien. Sa GP21 était en effet toujours opérationnelle…

Certes, Jack Miller aurait perdu gros dans ce Grand Prix des Pays-Bas aux chances de bon résultat envolées après une chute a priori bégnine. Il explique : « je me sentais bien, j’étais vraiment dans mon rythme. Miguel Oliveira et moi étions tout aussi rapides, les autres devant nous étaient de plus en plus proches. Puis Mir a fait une de ses manœuvres et Taka a dépassé dans le virage 5, ils se sont touchés. J’ai freiné un peu plus tôt pour pouvoir peut-être en profiter ».

Oui mais voilà… « Je n’avais pas assez de poids sur la roue avant, je suis juste tombé. C’était une chute en première vitesse, ce n’était en fait rien. Mais cela nous a coûté des points importants. Le vent était également un problème, surtout au virage 12, où Pecco a également eu des problèmes. Ce n’était pas le coin le plus facile. Je suis très en colère contre moi-même ! ».

Miller Assen

Miller est très en colère contre lui-même

Et aussi un peu contre les officiels pour la suite… « Les commissaires m’ont expliqué après la course pourquoi ils m’avaient fait venir. Mon guidon n’était même pas plié. Ils ont vu de la fumée noire sortir de mon pot d’échappement. Mais le système que nous utilisons ne fait que brûler l’huile dans l’échappement, ce n’est pas un problème. Il n’y avait aucune raison de s’arrêter, la moto allait bien. Je le savais aussi. Bien sûr, ils voulaient le vérifier, mais ce n’était rien ».

Reste ce résultat blanc à cause d’une fumée noire pour la Ducati rouge qui fait glisser Miller à la frontière du top 5 d’un classement général provisoire où il voit Mir le passer. Un mauvais scenario pour un candidat au titre qui attend maintenant la rentrée en Autriche avec impatience. Mais ce ne sera que pour le mois d’août…

Après la chute, Jack MiIler a dû se rendre aux stands pour un contrôle sur ordre de la direction de course

MotoGP Assen J3 : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team