Takaaki Nakagami y a cru en ce premier podium de carrière en MotoGP ce dimanche, à Assen. Car il l’a tenu solidement durant 13 tours avant une erreur apparemment anodine mais rédhibitoire dans une catégorie qui, aujourd’hui, ne pardonne pas le moindre écart. D’un animateur du trio de tête, de possible Top 5, le pilote LCR finit sa prestation neuvième. Il n’est même pas le premier pilote en RC213V, un statut laissé à Marc Marquez remonté depuis la 20e position jusqu’à la septième. Et c’est aussi un coup au moral pris par Japonais…

C’est un Nakagami très déçu qui faisait le bilan de son Grand Prix des Pays-Bas. Et pour cause : il s’y était élancé quatrième avec l’espoir de décrocher enfin son premier podium en MotoGP. Une ambition qui a semblé légitime lors de la première partie de la course. Puis l’équipier d’Alex Marquez est rentré dans le rang, jusqu’à glisser à la frontière du Top 10.

Le pilote de 29 ans a donc laissé filer l’occasion d’améliorer ses statistiques que le signalent avec trois places de quatrième dans la discipline majeure des Grands Prix. Pourtant, il était troisième dès le premier tour et a conservé cette position jusqu’au 13ème. Puis une erreur a déclenché une dégringolade jusqu’à la 9e place.

« J’ai fait une grosse erreur et j’ai perdu quelques places d’un coup » raconte Taka. « Je suis très déçu de moi-même que cela me soit arrivé », a déclaré Nakagami. « Après ça, j’ai eu du mal à rattraper les autres. Tous les adversaires avaient une vitesse similaire. En toute honnêteté, je n’avais ni l’énergie ni le rythme pour les remonter. D’un côté je suis déçu de la 9e place, de l’autre j’étais content de ma performance dans la première moitié de la course ».

Nakagami

Nakagami : “les Ducati sont comme des fusées en ligne droite”

Nakagami s’est offert un long duel avec la Ducati de Bagnaia pour la seconde position. L’occasion de constater les différences entre sa Honda et la machine italienne : « dépasser Bagnaia a été très difficile, les Ducati sont comme des fusées dans les lignes droites. C’était très difficile de m’affirmer devant lui. Dans les virages, j’étais parfois nettement plus rapide que lui, mais quand je l’ai dépassé dans la chicane, par exemple, il était juste à côté de moi avant la ligne d’arrivée et a pu me rattraper très facilement », a déclaré Taka.

« Avant la course, j’étais confiant de pouvoir finir sur le podium à Assen. En fait, j’étais dès le départ à la troisième place et je me suis battu pour le podium avec Bagnaia. Mais qu’il en soit ainsi. Il reste encore beaucoup de courses à faire. Après la trêve estivale, vient le Red Bull Ring, c’est une belle piste pour nous ».

Nakagami espère que les ingénieurs de Honda Racing Corporation ne partiront pas en vacances cet été… « Vous pouviez le voir dans la vidéo. Et j’espère que Honda a compris à quel point c’est difficile pour nous », a gémi celui qui pointe à la onzième place du Championnat du monde. « J’espère qu’ils amélioreront la moto, sinon les courses seront très difficiles pour nous ». On rappellera que Marc Marquez, dans son bilan, a déclaré qu’il avait, ce dimanche à Assen, une moto en mesure de jouer le podium.

Nakagami Assen

MotoGP Assen J3 : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda