MotoGP Austin J3 Débriefing Álex Rins (Suzuki/4) : Problème inexpliqué à la sortie du virage 11 (Intégralité)

par | 6 octobre 2021

En finissant quatrième du Grand Prix des Amériques à Austin, le résultat brut d’Álex Rins est loin d’apparaître catastrophique ! Pourtant le pilote Suzuki n’a pas caché sa déception lors de son débriefing avec la presse…

Septième dans la FP1 sur le mouillé puis neuvième en FP2, le Barcelonais profitait des conditions idéales de la FP3 pour placer sa GSX–RR en troisième position avant des qualifications qu’il concluait à la septième position.

Auteur d’un très bon départ puis d’une bonne entame de course, Álex Rins se positionnait troisième derrière Marc Márquez et Fabio Quartararo avant de se faire passer par Jorge Martín au quatrième tour, Jack Miller au sixième et Francesco Bagnaia au dixième.

Le représentant de Hamamatsu restait à cette sixième place durant quatre tours avant de repasser l’Australien puis de bénéficier du Long Lap infligé à Jorge Martín pour s’emparer de la quatrième place dans le dernier tour.

Pour autant, le Catalan, qui a déjà gagné sur ce tracé dans les trois catégories et qui égalise là son deuxième meilleur résultat de la saison, n’est pas content à cause d’un manque évident de performance de sa Suzuki, en particulier à la sortie du virage 11 précédant la longue ligne droite de 1200 mètres.

Álex Rins : « Je pense qu’aujourd’hui cela a été une course vraiment très, très difficile pour moi. J’ai beaucoup souffert car nous avons perdu beaucoup de temps en sortie de virage. Nous ne savons pas si c’est à cause de la motricité à l’arrière, du package aérodynamique ou autre chose, mais je ne pouvais pas empêcher les dépassements, au moins pendant les premiers mètres des lignes droites. Ensuite, dans les virages rapides, nous pouvions plutôt bien piloter, mais nous perdions beaucoup à la sortie des virages lents. Il y a eu un peu de confusion parce que normalement quand vous souffrez en sortant de la courbe c’est peut-être parce que vous ne pouvez pas arrêter la moto au freinage, mais je vous dis qu’il y avait autre chose, parce que nous étions capables d’arrêter la moto dans l’entrée de courbe. Je pense qu’aujourd’hui il était clair de voir à la télé que nous perdions énormément de temps par rapport aux autres en sortant du virage 11. Mais bon, il va falloir travailler. »

Étiez-vous satisfait de votre choix de pneus ?

« Nous étions très proches de courir avec le pneu dur à l’avant et le médium à l’arrière. Finalement, nous avons vu que quasiment tous les pilotes allaient utiliser le pneu tendre à l’arrière, donc pour partir avec les mêmes armes (rires) nous avons utilisé le pneu arrière tendre. »

Comment se comportait la Suzuki sur les bosses ?

« Ce n’était pas si mal ! Je ressentais beaucoup les bosses mais j’ai essayé de survivre. Je veux dire, il y avait des bosses pour tout le monde. »

Quand vous parlez de survivre, est-ce à cause des bosses ou du problème de manque de motricité ?

« À cause des problèmes de motricité et des bosses (rires). »

 

 

Résultats du Grand Prix des Amériques MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar