Pour une fois, ce Grand Prix d’Australie ne débute pas totalement avec les statistiques affolantes de Marc Márquez en tête. Certes, à Phillip Island, ce dimanche, il pourra dépasser Mick Doohan au nombre de victoires puisqu’il est son égal depuis le Japon avec 54 succès en catégorie reine. Mais il y aura aussi un certain Valentino Rossi à prendre en compte. Il devrait en effet ce week-end devenir le premier pilote depuis 70 ans que l’histoire du Grand Prix Moto a commencé à atteindre le cap des 400 départs.

Par ailleurs, en cette fin octobre mais en l’an de grâce 2009, Valentino Rossi a franchissait la ligne d’arrivée à la troisième place derrière Casey Stoner et Dani Pedrosa pour remporter son neuvième titre mondial, son septième en catégorie reine. Et son dernier en date… Ces souvenirs nous feront-ils revenir le Doctor à ses grandes heures sur un tracé où il est le recordman de victoires ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau que le monde entier nous envie…

 

Phillip Island MotoGP™

2018

2019

FP1

1’29.952 Maverick Viñales (Voir ici)

1’38.957 Maverick Viñales (Voir ici)
FP2

1’29.131 Andrea Iannone (Voir ici)

1’28.824 Maverick Viñales (Voir ici)
FP3

1’29.714 Marc Márquez (Voir ici)

1’31.338 Maverick Viñales (Voir ici)

FP4

1’29.604 Andrea Iannone (Voir ici)

1’31.185 Marc Márquez (Voir ici)
Q1

1’29.851 Álvaro Bautista (Voir ici)

1’28.949 Fabio Quartararo (Voir ici)
Q2

1’29.199 Marc Márquez (Voir ici)

1’28.492 Maverick Viñales (Voir ici)
Warm-up

1’29.254 Andrea Iannone (Voir ici)

1’29.396 Maverick Viñales (Voir ici)
Course

Viñales, Iannone, Dovizioso (Voir ici)

Record

1’27.899 Jorge Lorenzo (2013)

On précisera aussi qu’après avoir raflé le titre de meilleur débutant au terme du Grand Prix du Japon, Fabio Quartararo peut prendre en Australie celui de meilleur pilote privé. Il est en tête de ce classement avec 38 points d’avance sur Jack Miller. Le Français doit être à plus de 50 points devant ses rivaux les plus proches (Jack Miller, Cal Crutchlow et Franco Morbidelli) après Phillip Island pour remporter ce titre de meilleur pilote d’une équipe indépendante.

Enfin, le podium de Quartararo à Motegi lui permet d’égaler Johann Zarco à la troisième place sur la liste des coureurs français ayant remporté le plus de podiums dans la catégorie reine, derrière Christian Sarron (18 podiums) et Raymond Roche (9). Au sujet de Zarco, le revoilà sur la piste au guidon d’une Honda LCR…

Un Fabio qui s’élancera pour la cinquième fois de la saison d’une première ligne commandée par Viñales. Marc Márquez sera à ses côtés après un sauvetage au redouté virage 1, tandis que Rossi commandera la seconde rangée. Ce qui nous fait trois Yamaha dans les quatre premiers.

Chez Ducati, Petrucci est cinquième, Miller septième aux couleurs spéciales et Dovizioso seulement dixième alors qu’Aleix Espargaró a réalisé l’exploit avec une septième position sur l’Aprilia. Les Suzuki sont loin: 12e avec Rins et Mir derrière. Johann Zarco est 14e, devant toutes les KTM et Lorenzo 19e.

A part Ducati qui parie sur le dur arrière, medium avant et soft arrière est le choix majoritaire côté pneus pour affronter les 27 tours sous des températures de 30°sur la piste et près de 17°dans l’air. Le vent est là, mais moins soutenu que samedi tandis que le ciel laisse dominer le soleil.  Mais on se prépare à toute éventualité, la preuve…

Viñales est en soft, Fabio en medium dur et Márquez en soft dur. Rossi en medium soft. Oliveira est forfait.

C’est parti ! Et c’est Rossi devant Crutchlow et Fabio qui virent en tête. Mais Petrux chute derrière le pilote Petronas et l’accroche. C’est fini pour le Français et l’Italien. Rossi file devant et Iannone est un étonnant troisième avec l’Aprilia.

Deuxième tour, Márquez passe Iannone mais l’Italien résiste. L’officiel Honda est entre les deux Aprilia car Aleix Espargaró est cinquième. Puis Viñales lui prend sa place. Mieux, Crutchlow prend la tête à Rossi mais Iannone, déchaîné arrache les commandes de la course ! Le pilote Honda LCR accepte le duel…

Rossi glisse cinquième derrière Viñales. Rabat rentre au stand et Márquez pointe second. Six pilotes sont dans la même seconde. Zarco est 13e, Dovi huitième. Miller le suit.

Après 7 tours, Iannone ne lâche rien. Il est quatrième derrière Viñales, Márquez et Crutchlow en tête. Rossi est septième et Rins remonte sixième. Aleix Espargaró est cinquième. Zarco se fait passer par la KTM de Pol Espargaró. Morbidelli est seulement 12e.

Viñales continue sa remontée et le voilà second après avoir passé sixième le premier virage après le départ. Il prend même les commandes au neuvième tour avec ses pneus soft. Iannone est troisième en passant Crutchlow qui se fait écarter par Márquez . Intraitable Joe le Maniac !

Après 11 tours, le duel entre Viñales et Márquez s’installe. Crutchlow mène le reste de la meute. Rossi est septième. Zarco treizième. Lorenzo est dernier. Chez Aprilia, Iannone est en dur soft alors que son équipier est en medium soft. Rins est maintenant quatrième. Rossi prend sa roue. Les Ducati sont inexistantes.

Viñales semble maîtriser son sujet mais Márquez ne le lâche pas à un peu plus de deux dixièmes derrière. Après 14 tours, Iannone craque, glisse huitième tandis que les Ducati se réveillent. Dovizioso est sixième avec Miller derrière. Crutchlow tient la troisième position contenant Rossi. Le peloton est à deux secondes des hommes de tête.

La mi course est passée et nous avons Viñales en duel avec Márquez , un Crutchlow qui s’est donné de l’air pour la troisième place devant un peloton de furieux composé de Rossi, Dovizioso, Miller, Rins, Bagnaia et les deux Aprilia que Mir rejoint…

Il reste 9 tours. Dans le peloton, Bagnaia fait sa meilleure course de la saison. Il est sixième devant Rossi et suit les autres Ducati de Miller et Dovi. Le rookie passe ensuite son équipier et local de l’étape. Devant, Márquez a rejoint Viñales … L’officiel Honda semble préparer son assaut qui, généralement, arrive dans les cinq derniers tours…

Spet tours avant la fin et Bagnaia est quatrième soit meilleur des Ducati avec la GP18. Mir est devant Rins. Rossi est dixième. Iannone est septième. Devant les Suzuki.

Cinq derniers tours. Comme attendu, Márquez attaque. Viñales résiste. Le ciel se couvre… Mais ça tient !

Dernier tour… Márquez passe Viñales au moteur. L’affaire est entendue malgré les velléités de l’officiel Yamaha à lui donner la réplique. A tel point que Viñales tombe.

Onzième succès de Márquez devant Crutchlow et Miller sur le podium chez lui. Bagnaia est quatrième devant Mir, Iannone, Dovizioso, Rossi, Rins et Aleix Espargaró. Pol Espargaró est douzième derrière Morbidelli. Zarco est treizième. Lorenzo est dernier à franchir le drapeau à damier à plus d’une minute de son équipier…

  MotoGP Australie Course : classement

1 Marc Márquez SPA Repsol Honda (RC213V) 40m 43.729s
2 Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) +11.413s
3 Jack Miller AUS Pramac Ducati (GP19) +14.499s
4 Francesco Bagnaia ITA Pramac Ducati (GP18)* +14.554s
5 Joan Mir SPA Suzuki Ecstar (GSX-RR)* +14.817s
6 Andrea Iannone ITA Factory Aprilia Gresini (RS-GP) +15.280s
7 Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (GP19) +15.294s
8 Valentino Rossi ITA Monster Yamaha (YZR-M1) +15.841s
9 Álex Rins SPA Suzuki Ecstar (GSX-RR) +16.032s
10 Aleix Espargaró SPA Factory Aprilia Gresini (RS-GP) +16.590s
11 Franco Morbidelli ITA Petronas Yamaha (YZR-M1) +24.145s
12 Pol Espargaró SPA Red Bull KTM Factory (RC16) +26.654s
13 Johann Zarco FRA LCR Honda (RC213V) +26.758s
14 Karel Abraham CZE Reale Avintia Ducati (GP18) +44.912s
15 Hafizh Syahrin MAL Red Bull KTM Tech3 (RC16) +44.968s
16 Jorge Lorenzo SPA Repsol Honda (RC213V) +66.045s
Maverick Viñales SPA Monster Yamaha (YZR-M1) DNF
Mika Kallio FIN Red Bull KTM Factory (RC16) DNF
Tito Rabat SPA Reale Avintia Ducati (GP18) DNF
Fabio Quartararo FRA Petronas Yamaha (YZR-M1)* DNF
Danilo Petrucci ITA Ducati Team (GP19) DNF

 

 

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team