C’était la dernière étape de cette longue procession imposée à Johann Zarco depuis qu’il a remis les pieds sur le Red Bull Ring. Voué aux gémonies par certains pilotes à la suite de son accident avec Franco Morbidelli, il a été identifié comme le responsable de l’accrochage qui a tant fait peur à Valentino Rossi. Et qui aurait pu aussi être grave pour Maverick Viñales que l’on n’a pourtant quasiment pas entendu. Un fait qui a laissé le Français avec un scaphoïde endommagé qu’il a dû de faire opérer. Il devait donc, dans cette période sensible et délicate, aller à la rencontre des médecins pour avoir leur quitus…

Un examen qu’il a dû passer seulement ce vendredi, puisque son opération avait eu lieu jeudi. Or, il faut 48h00 de repos avant d’aller à la visite médicale d’aptitude. Sortant d’une éprouvante campagne médiatique qui a fait son œuvre puisqu’il a été puni d’un départ lors de son prochain Grand Prix de la voie des stands, Johann Zarco craignait que sa série noire se poursuive devant les médecins.

Mais ces derniers ont donné leur quitus, si bien qu’il pourra vivre l’épilogue de cette cabale autrichienne en purgeant sa peine ce dimanche. Après il sera temps de passer à autre chose.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing