Ce vendredi aura été un jour favorable pour un Iker Lecuona qui a grandement besoin de ce genre d’exposition en ce moment. L’Espagnol de 21 ans est en effet certain de perdre son guidon KTM chez Tech3 l’an prochain, depuis qu’il a été annoncé il y a une semaine que Raul Fernandez rejoindrait Remy Gardner en MotoGP sous l’auvent Tech3. Une information rendue public alors qu’Iker roulait lors de la FP4… L’équipier de Petrucci, pas plus verni, n’a plus rien à perdre et a montré sa dextérité sur piste délicate lors de la FP2. Il pense à la Yamaha Petronas, mais il y a un problème depuis ce matin à ce sujet…

Et le souci c‘est qu’il n’y aura pas de couleurs Petronas en 2022 en MotoGP. Les structures Moto3 et Moto2 vivent leurs derniers meetings et il semble acquis que les hommes de Razlan Razali survivront avec des rations de combat en MotoGP avec des Yamaha dites « B-Spec ». Sur l’une des deux, on attend Darryn Brinder, qui ferait le saut directement depuis le Moto3, ce qui nous promet de grands moments dans le peloton, le frère Brad craignant lui-même son cadet dans les joutes…

Pourtant, Lecuona a le soutien de KTM pour ce transfert. Enfin, un encouragement à la Stefan Pierer  qui a déclaré : « vous pouvez nous prendre Iker Lecuona », a déclaré le patron de KTM à Spielberg, lorsqu’il a entendu parler de la pénurie de pilotes à Petronas-Yamaha. Il ne le défendra donc pas comme Raul Fernandez… Mais bon, il faut y croire : « jusqu’à présent, rien n’a été décidé. Mais la possibilité existe chez Petronas, c’est sûr » dit Lecuona. « Petronas-Yamaha n’a pas encore signé les deux pilotes pour 2022. J’ai donc une opportunité là-bas. Mais dans ce monde, on ne sait jamais ce qui va se passer. C’est pourquoi je me concentre uniquement sur ce Grand Prix. »

Et au sujet de cette échéance autrichienne, il faut signaler que, certes, le pilote de 21 ans, n’a pas dépassé lors de la FP1 la 19e place sur 20 pilotes en lice puisque Savadori est blessé, que Viñales est suspendu, et que Pedrosa n’est plus là. Mais après l’averse avant la FP2 dans l’après-midi, le pilote d’usine KTM Tech3 a obtenu le meilleur temps de 1’27.520. Ceci en faisant monter les slicks à temps sur une piste qui s’asséchait. Mais il était aussi aux premières loges lorsqu’elle était détrempée.

Lecuona

Lecuona : “il faut être prêt à tout”

« Le temps ici en Styrie est très changeant pendant la journée » dit Lecuona. « Pourtant, ce fut une FP2 réussie pour moi. Mais il faut être prêt à tout. Dimanche dernier, nous nous attendions à de la pluie pour toute la journée de course, mais notre course s’est déroulée sur le sec », a déclaré le pilote de la RC16 orange. « Vous ne savez pas encore s’il y aura une course « flag to flag » dimanche ou non. J’ai parlé à l’équipe avant la FP2 et nous avons convenu que nous nous préparerions à toutes les conditions sèches, humides et mixtes ».

« En FP2, j’ai vu que je me sentais vraiment fort sur le mouillé. J’ai beaucoup appris dans cette séance humide. Parce que maintenant je sais où c’est glissant et où ça ne l’est pas. Dans les premiers tours vraiment mouillés, j’ai eu une bonne idée des conditions d’adhérence sous la pluie. C’est bien que nous ayons pu rouler ici une fois par un tel temps. Maintenant, je sais où je peux pousser quand il pleut à nouveau le samedi ou le dimanche » termine Lecuona.

Lecuona

MotoGP Autriche J1 : chronos

Autriche

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Iker Lecuona

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing