Ce dimanche 15 août 2021, Pecco Bagnaia a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit du Red Bull Ring, au terme du Grand Prix d’Autriche.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien, qui est une nouvelle fois passé tout près de sa première victoire en MotoGP en Autriche, mais doit se contenter d’une place de dauphin derrière le vainqueur Brad Binder. Le pilote Ducati est à présent deuxième du championnat, derrière Fabio Quartararo.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Pecco Bagnaia sans la moindre mise en forme.


 

Pecco, ce n’est toujours pas la victoire tant attendue, mais vous devez être tout de même très satisfait de finir sur le podium compte tenu du déroulement de la course aujourd’hui ?

« Je suis content de ce podium, cela faisait longtemps que je l’attendais car le dernier était à Jerez. Sur ces deux weekends nous avons vraiment beaucoup travaillé, et je suis très content de cela. Aujourd’hui nous avons décroché un bon résultat. Ce n’était pas facile car dès le départ il s’est mis à pleuvoir un peu. Ce n’était pas vraiment perturbant, mais parvenir à trouver le rythme dans ces conditions est quelque chose de toujours très difficile. »

« Mais petit à petit j’ai attaqué de plus en plus. En revanche quand il s’est mis à pleuvoir davantage c’était très difficile de rester devant et d’imprimer le bon rythme. J’ai donc laissé passer Marc Márquez, car dans ce genre de situations il est toujours très fort, et j’ai voulu voir ce qu’il allait faire. Il a finalement plongé dans la voie des stands pour changer de moto, et là j’ai décidé de le suivre. Mais dans le même temps j’ai vu sur la piste que beaucoup de pilotes poursuivaient en slicks, et donc au fond de moi je me suis demandé si j’étais en train de prendre la bonne décision, car il ne devait rester que cinq ou six tours. »

« J’ai donc beaucoup attaqué, et ce n’était pas facile avec toute cette pluie. Le problème est que lors des deux premiers tours en pneus pluie, c’était encore plus glissant qu’en slicks au freinage ! Je ne sais pas pourquoi mais c’était en tout cas la même chose pour tous les pilotes car Marc a chuté, et Jorge Martín a eu le même ressenti. A partir de là j’ai simplement essayé de bien monter les pneus en température, et dans le dernier tour j’ai dû dépasser huit pilotes je pense. J’ai pris beaucoup de plaisir à ce moment-là, mais Brad Binder était trop loin à cet instant. Je suis donc très content de ce résultat, et j’espère que cela nous rapproche encore un peu plus de notre première victoire. »

“Au début avec les pneus pluie, c’était encore plus glissant que les slicks au freinage !”

 

 

Que pensez-vous de la victoire de Brad Binder aujourd’hui ?

« Je pense que c’est formidable. Ce pari de rester en slicks, c’est quelque chose que seuls Brad et Jack Miller pouvaient prendre. Rien qu’avec les slicks le virage 3 était déjà très glissant, donc je pense qu’il a fait quelque chose d’incroyable.

Il ne manque plus grand-chose pour que vous décrochiez votre première victoire en MotoGP, mais on sent que ce nouveau podium vous procure beaucoup de confiance. Est-ce bien le cas ?

« Il est clair que ce podium et le weekend que nous avons effectué dans son ensemble nous procure un surplus de confiance en vue des prochaines courses. D’autant plus que la prochaine manche aura lieu à Silverstone, où ce ne sera pas facile pour nous, car c’est une piste davantage favorable aux Yamaha ainsi qu’aux Suzuki. Cela étant, cette année nous sommes parvenus à obtenir des résultats valables sur des circuits où par le passé nous rencontrions des problèmes. Je pense donc que ce surplus de motivation va être de nature à nous fournir le potentiel pour gagner. »

Vous avez terminé deuxième de la course, et vous pointez désormais à la deuxième place du championnat. Pensez-vous qu’il s’agit d’un tournant cette saison, notamment vis-à-vis de Fabio Quartararo qui n’a pas connu une course exceptionnelle ?

« Je pense que c’est la même situation qu’auparavant. 47 points de retard, c’est beaucoup. Peut-être qu’une autre course du même acabit pour Fabio pourrait nous aider, mais il est très fort et il réalise une saison incroyable, et c’est quelque chose que la Yamaha se soit bien comportée sur un circuit qui lui est d’ordinaire peu favorable. Il mérite tous ses points pour le moment. »

Pourriez-vous nous décrire le déroulement de votre dernier tour ?

« Me concernant j’étais énervé en abordant le dernier tour, car j’étais en dixième position, et je voyais bien que très loin devant moi il y avait un groupe de pilotes, mais j’étais loin de me douter qu’il s’agissait d’un groupe de neuf pilotes. J’ai dépassé Takaaki Nakagami dans le freinage du virage 4, puis les autres pilotes entre le virage 6 et le virage 7. »

« J’ai repris encore Iker Lecuona dans le virage 8. Je ne pensais pas du tout être sur le podium, car j’avais compté moins de pilotes dans ma tête. Je pensais finir en quatrième position, mais quand j’ai regardé les écrans géants j’ai vu que j’étais deuxième et donc j’ai été très content à partir de là. Tout l’inverse du début du tour en somme, où j’étais assez en colère. »

 

 

Avez-vous le moindre regret concernant votre décision de passer par les stands pour changer de moto ?

« Non, j’ai fait le maximum, et je ne pensais pas que quelqu’un allait continuer en pneus slicks, car la piste était complètement détrempée. Mais pour moi, si je n’avais pas changé de moto, je ne pense pas que j’aurais pu finir devant Brad Binder. »

Joan Mir nous a expliqué que durant son changement de moto il ne savait pas quel type de pneus pluie il allait avoir. Est-ce que cela a été également votre cas ?

« Avant la course, j’ai dit à mon équipe qu’il fallait se baser sur ce qu’on avait observé lors des FP2, qui s’étaient disputées sur le mouillé et où j’avais utilisé le pneu pluie soft. Mes sensations n’avaient alors pas été bonnes, et j’ai donc pris la décision de recourir au medium en course si on devait passer aux pneus pluie. Donc oui, je savais quel pneu j’allais utiliser. »

“Je savais quel pneu utiliser en cas de changement de moto”

 

Classement MotoGP Autriche Course :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team