Terminant le week-end du championnat MotoAmerica Superbike à Pittsburgh, le 7e rendez-vous d’une saison qui en compte 9, la course 2 offrait un ultime espoir de voir un autre vainqueur que Jake Gagne (Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha), déjà auteur de 12 victoires consécutives en 13 courses.

Espoir ténu puisque lors du warm up matinal le leader du championnat américain collait une demi-seconde à son plus proche adversaire, en l’occurrence Cameron Petersen (M4 Ecstar Suzuki), 0.693 seconde à Toni Elias (Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha), beau second lors de la course 1 en remplaçant Josh Herrin touché par la COVID, 0,771 au Sud-Africain Mathew Scholtz (Westby Racing) lui aussi sur Yamaha et carrément 1,481 seconde à Loris Baz (Warhorse HSBK Racing Ducati New York) en proie à de visibles difficultés.

La grille de départ de la course 2 était constituée selon les résultats de la  course de samedi, donc Jake Gagne partait devant avec Toni Elias et Mathew Scholtz à ses côtés, Loris Baz s’élançant en 11e position suite à sa chute de la veille.

Le suspens… s’est tout de suite mis aux abonnés absents, Jake Gagne faisant le holeshot avant de mener la course jusqu’à la ligne d’arrivée. Derrière, Toni Elias a maintenu sa 2e place pendant 5 tours avant de la céder à Mathew Scholtz puis de  rétrograder en 4e position à 7 tours de l’arrivée.

Pendant ce temps, Loris Baz faisait le chemin inverse, doublant trois pilotes avant le premier virage puis Kyle Wyman (Panera Bread Ducati) au 2e tour. Le Français prenait ensuite l’avantage sur Cameron Petersen au 6e tour, terminant ainsi en 5e position.

Jake Gagne sur MotoAmerica: “Hier, je sais qu’il y a eu beaucoup d’incidents derrière moi, et j’ai été beaucoup plus rapide que je n’aurais dû par rapport au rythme que ces gars avaient. Je savais que ça allait être plus serré aujourd’hui. J’ai pris un autre bon départ. J’ai baissé la tête pendant quelques tours. Je pense que c’est quand Mat (Scholtz) a finalement pris la deuxième place, il y a eu deux ou trois tours où l’écart sur mon panneau a baissé. Je me suis dit : “Oh, mec. Il me pousse. Je dois y aller”. J’ai dû faire baisser les temps et gagner quelques dixièmes. Quand j’ai eu deux ou trois secondes, c’était encore suffisant pour que je ne fasse pas de folies, pas d’erreurs, juste mon rythme. Je me suis amusé. J’aime cette piste, donc je suis heureux que nous soyons sortis d’ici avec de bons résultats. Je me suis beaucoup amusé. Nous avons eu une bonne opposition. Ces garçons ne rendent pas les choses faciles. Nous avons un peu de marge, et ça semble facile, mais ce n’est pas facile. Un petit incident et nous pourrions être hors jeu, et ces garçons pourraient être juste là avec nous. Je sais qu’il ne reste que deux manches, six courses, donc ça va être une bataille royale. Je sais que ces gars-là veulent gagner. Je sais que nous voulons gagner aussi. Donc, je suis impatient de me battre. Je sais que nous avons eu la chance cette année de remporter de nombreuses victoires. C’est assez surréaliste. Les six dernières courses seront très disputées et les gars le savent. Je sais qu’ils sont prêts à se battre. Je pense que nous sommes tous impatients.”

Au championnat, il reste un maximum de 150 points à attribuer et Jake Gagne possède 93 points d’avance sur Mathew Scholtz

La prochaine course aura lieu dans quatre semaines dans le New Jersey, entre Philadelphie et New York City.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz