L’enseigne Monster a donc décidé de placer ses billes chez Suzuki. Il faut dire que la marque d’Hamamatsu avait des arguments pour séduire après sa belle saison 2020. Un Champion du Monde 2020 en la personne de Joan Mir, une troisième place avec Alex Rins, les deux pilotes étant issus de la nouvelle génération et s’affirmant déjà plein de maturité. Suzuki est la marque qui monte et en prenant ainsi son ascension, elle croise Yamaha qui fait le chemin inverse et qui a maintenant le même sponsor…

L’annonce de l’arrivée de Monster sur les carénages de Suzuki n’était pas vraiment attendue. Jusque-là, les servants de la bonne GSX-RR puisaient dans leurs propres ressources pour financer le projet MotoGP. Cependant, cette saison 2020 a montré l’éclosion de la marque dans ce championnat qu’elle a finalement remporté au classement des pilotes.

Jusque-là, la marque de boissons aux vertus annoncées comme dynamisantes était associée à Yamaha. Et plus exactement à Valentino Rossi qui l’a amené sur la grille de départ. A cette époque, un certain Davide Brivio était dans son entourage proche, et c’est le même qui est aujourd’hui le team manager de la structure officielle Suzuki, par ailleurs la seule en lice, car on rappellera que le constructeur ne tourne qu’avec deux motos…

Monster changerait-il de crémerie ?

On ne sait si Monster va financer deux équipes officielles, et si c’est le cas, l’enseigne s’assurera d’une visibilité d’autant plus grande que le concurrent Red Bull, lui, réduira sa présence. Mais on ne peut s’empêcher de noter que cette installation chez Suzuki arrive au moment où Valentino Rossi quitte la Yamaha d’usine pour celle, satellite de Petronas. Le même Rossi n’a que des éloges pour Suzuki qui a adopté le moteur quatre cylindres en ligne à l’instar de la marque aux diapasons.

Enfin, le Doctor est au crépuscule de sa carrière, mais place ses couleurs VR46 qui pourraient devenir à terme un team satellite d’un constructeur… Comme Suzuki. Tout ça au détriment du projet Yamaha, en perte de vitesse depuis quelques saisons, et de fait moins séduisant qu’auparavant avec un Rossi dedans.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar