Comme chaque année à mi-saison, les représentants des six constructeurs impliqués en MotoGP sont invités à une conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes.

A Barcelone, Honda avec Takeo Yokoyama (HRC Technical Manager), Suzuki avec Ken Kawauchi (Team Suzuki Ecstar) et Aprilia avec Paolo Bonora (Aprilia Racing) se sont ainsi exprimés, alors que Yamaha, Ducati et KTM le feront au Mans.

Aujourd’hui, nous reportons les propos de Ken Kawauchi (Team Suzuki Ecstar), qui s’est plié à l’exercice de façon plutôt minimaliste…


Il est clair que la Suzuki GSX–RR a beaucoup progressé durant cet hiver et elle semble maintenant la meilleure Suzuki de l’ère MotoGP.

Ken Kawauchi : « Oui, nous sommes satisfaits à peut-être 80 % de la performance. Bien sûr, notre progression n’est pas énorme mais nous avons pu améliorer la moto par rapport à l’année dernière. Notre usine a fait du bon travail et deux pilotes ont également progressé, tout comme l’équipe qui fait du bon travail. Globalement, nous sommes donc satisfaits de notre performance. »

Comme le moteur est gelé jusqu’à la fin 2021, sur quoi travaillez-vous spécifiquement ce moment ?

« Notre objectif est toujours le même : Augmenter la puissance pas à pas, mais sans perdre la facilité de contrôle. Donc nous nous concentrons là-dessus, et comme nous ne pouvons pas changer les spécifications cette année et l’année prochaine, nous essayons d’avancer prudemment. »

Quelle est la part de responsabilité des performances entre le pilote, le team et la moto ?

« Vous pouvez voir que maintenant, la compétition est très serrée et très élevée, donc s’il manque la moindre pièce du puzzle, vous ne pouvez pas faire un bon résultat. Cela signifie que les pilotes, les efforts de l’équipe, et bien sûr le développement fait par notre usine, sont tous également importants. Si quelque chose nous manque, nous ne pouvons rien faire. »



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins, Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar