Lorsque l’on dit qu’Alex Marquez s’est classé juste derrière le leader du championnat Andrea Dovizioso au terme des qualifications du Grand Prix de Barcelone, on l’imagine en bonne position pour la course. Mais lorsque l’on affine l’analyse, on constate que les deux hommes sont en fond de grille. Les belles promesses entrevues lors des deux séances d’essais libres se sont envolées pour l’officiel Honda qui s’est retrouvé impuissant ce samedi en Catalogne. Il explique…

Alex Márquez, débutant dans la catégorie MotoGP au sein du team Repsol Honda MotoGP, ne s’élancera que de la 18e place dimanche lors de la course MotoGP de Barcelone. Une déception, car le vendredi, sur le même tracé de Montmelo, il s’était montré à son avantage en s’identifiant comme un prétendant à l’entrée directe en Q2. Mais le lendemain a été un tout autre jour…

« La situation était différente samedi, j’étais dans une situation critique parce que je ne pouvais pas tirer le meilleur parti des pneus », explique Marquez, qui a reçu la visite de son frère Marc le week-end de Barcelone. « Mais nous n’avons toujours pas la marge de progression des autres constructeurs. Nous sommes encore un peu limités. Nous ne sommes pas non plus très bons en rythme sur la distance ».

« Nous réduisons trop la puissance du moteur »

Concernant la course à venir sur l’asphalte lisse du « Circuit de Catalunya-Barcelona », l’Espagnol déclare : « il sera difficile de gérer le pneu sur la distance. Nous avons vu en FP4 que certains pilotes sont très rapides sur certains tours puis un tour plus tard sur le même pneu encore nettement plus lent. C’est très difficile à comprendre ».

« L’adhérence arrière sera très importante. Le pneu medium serait une option, certains miseront probablement dessus. Mais nous avons un problème lorsque l’adhérence est si mauvaise » regrette l’équipier de Stefan Bradl, 20ème. Il termine : « nous devons également améliorer notre ressenti pour l’avant. Il faut utiliser le medium à l’avant, le soft est probablement cassé après dix tours. KTM est un peu mieux dans une situation similaire. Nous perdons trop, nous réduisons trop la puissance du moteur avec l’antipatinage ».

« Étant donné que nous ne commencerons pas avant 15 heures demain, nous espérons que la température sur la piste pourra être plus élevée. Nous pourrions alors mieux utiliser le pneu medium à l’avant ». La meilleure Honda s’élancera 11ème entre les mains de Takaaki Nakagami.

Alex Marquez sur la Repsol Honda

MotoGP Barcelone J2 : qualifications



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team