Andrea Dovizioso ne sera pas ce week-end en Aragon, étape en MotoGP qui sera la dernière pour Cal Crutchlow et Jake Dixon sous les couleurs de Yamaha. Ensuite, l’Anglais laissera volontiers son poste à Morbidelli tandis que son jeune compatriote s’effacera pour laisser la place à un Dovi ancien de Ducati et aussi un peu d’Aprilia. Son manager Simone Battistella rappelle le contexte et les enjeux, qui vont jusqu’en 2022…

Dovizioso revient donc en MotoGP. Mais s’il se retrouve sur une Yamaha qu’il espérait de ses vœux en quittant Ducati pour une année sabbatique, ce n’est sans doute pas de la façon qu’il espérait. Ainsi, sans la défection de Viñales et sa brouille avec Yamaha, jamais Lin Jarvis ne l’aurait envisagé dans ses plans. Mais la marque japonaise s’est d’un coup d’un seul retrouvée en pénurie de pilotes, y compris pour 2022 puisque Valentino Rossi prend sa retraite au terme de cette saison. Pire, Petronas retirera ses billes à la même échéance laissant carrément l’équipe satellite du blason d’Iwata sans budget et pilotes… Soit une coquille vide ! Alors Yamaha financera avec Dovizioso dedans.

Andrea Dovizioso, Ducati Team, Gran Premio Liqui Moly de Teruel

Ducati n’aurait jamais donné à Dovizioso ce dont il avait besoin pour gagner

Mais avant 2022, il y a 2021 pour commencer, et avec une M1 datant de 2019… « Les courses restantes de 2021 seront une sorte de test pour Andrea qui n’a pas piloté la moto, ne connaît pas l’équipe, ne connaît pas les pneus. Il va courir contre des pilotes très expérimentés, donc la suite sera une préparation pour 2022 », déclare Simone Battistella sur Motorsport-total. « La pause qu’il a prise lui a permis de se ressourcer » dit-il encore.

A tel point qu’il semble avoir revu certaines exigences à la baisse… « Il est clair qu’Andrea ne revient pas à la course à cause de l’argent, mais parce qu’il trouve le projet et la moto attrayants et pense qu’il peut être compétitif ». Cependant, pause ou pas, la dent contre Ducati reste d’actualité : « cette histoire était épuisée car nous savions qu’ils ne lui donneraient jamais ce dont il avait besoin pour gagner et pour se battre pour le championnat ». Ces paramètres seront-ils respectés avec Yamaha ? C’est toute la question. Dans tous les cas, Cal Crutchlow lui a promis un retour difficile dans un MotoGP rajeuni et sans pitié…

Andrea Dovizioso devant Petronas Hospitality




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team