Dans le monde moderne des Grands Prix, il commence à devenir banal de trouver des frères dans le paddock. On connait les Espargaró qui ont été en quelque sorte les précurseurs de l’ère moderne, puis les frères Marquez ont pris l’aspiration alors que du côté de Rossi, on joue l’originalité du demi-frère avec Luca Marini. Mais il y a aussi les frères Binder qui représentent la lointaine contrée d’Afrique du Sud. Ils ne jouent pas dans la même cour. Et à écouter Brad Binder sur son cadet Darryn, c’est tant mieux !

Les Binder seront-ils les futurs représentants de la fratrie en MotoGP ? Il y a encore loin de la coupe aux lèvres car si Brad y est, avec un solide statut d’officiel KTM, Darryn du même nom est toujours en Moto3. Avec un style bien à lui …

Sur cette perspective, le vainqueur de Brno au cours d’une première saison en MotoGP dont il est sorti « Rookie of the year » déclare : « ce serait plutôt cool si Darryn faisait également partie du MotoGP. Il a fait des progrès et si son développement continue ainsi, peut-être que dans quelques années nous nous retrouverons sur la piste. Du moins je l’espère ».

Darryn suit les conseils de son grand frère, confirme Brad : « on parle parfois de stratégie ou d’approche dans les derniers tours. L’essentiel est qu’il doit faire ses propres expériences. Ce que je lui dis ne doit pas être tenu comme la loi. Chaque situation est unique ».

Brad Binder : « j’espère que Darryn me traitera plus gentiment que les autres » 

Néanmoins, les conseils de Brad Binder ont aidé le pilote de 22 ans à remporter sa première victoire lors de la 93e tentative. « Cela a pris beaucoup de temps et je suis tellement heureux d’avoir finalement réussi », avait alors déclaré Darryn sur Speedweek. « Le matin avant la course, j’ai dit à mon frère au petit déjeuner que je pouvais gagner, j’en étais convaincu. Tout ce que je peux dire, c’est que le plan a parfaitement fonctionné. J’ai réussi à ne pas faire une seule erreur. J’ai conduit très proprement. Je sentais que j’étais rapide, alors je suis resté devant et finalement tout s’est parfaitement déroulé ».

En tant que personne et en tant que pilote, ils peuvent difficilement être comparés. Une différence que confirme Brad : « nous avons des personnages complètement différents. C’est un animal dans la course. J’espère qu’il me traitera plus gentiment que les autres, s’il y arrive ». Et il est vrai que le style flamboyant, et même souvent emporté de Darryn, a de quoi inquiéter. Certes télégénique, cette marque de fabrique lui a aussi fait perdre de belles occasions de mieux concrétiser et ainsi de progresser aussi bien que son aîné.

Les Binder pourraient se retrouver ensemble en MotoGP, ce qui ne rassure pas l'aîné Brad !

 



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Darryn Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP