De Jesús Sánchez Santos / Motosan.es

Ce Grand Prix sans Marc Márquez nous offre le week-end le plus ouvert depuis longtemps. Tout peut arriver dimanche. Observons les rythmes des protagonistes.

Fabio Quartararo a dominé à Jerez avec deux victoires sans appel, devant Viñales qui a obtenu 40 points. Comme on dit qu’il n’y a jamais deux sans trois, et le Français part comme favori pour remporter la course à Brno, mais il ne s’est pas montré aussi fort qu’en Andalousie. En fait, il n’a pas pu obtenir la pole, qui lui a été enlevée par son compatriote Johann Zarco. Ce week-end est la clé pour consolider sa position de leader du MotoGP. Analysons les rythmes de course, car il y a des surprises.

Quartararo Morbidelli Rossi

Sur les deux premières lignes de la grille de départ, nous trouvons quatre pilotes qui se démarquent. Le duo Quartararo et Morbidelli a montré un bon rythme, en gros 1’57. Le Français avec 11 tours et l’Italien avec 14. Tous deux sont tombés, sans conséquences. De leur côté, les frères Espargaró se démarquent également, bien qu’ayant fait beaucoup moins de tours en rythme de course. Le «poleman» Zarco, même s’il partira en tête, ne sera pas en compétition pour le podium. De même pour Viñales avec des problèmes évidents.

Après les deux première lignes, nous trouvons d’autres candidats. Belle performance du Portugais Miguel Oliveira sur la KTM, qui partira loin mais gagnera des positions. Valentino Rossi a fait un grand pas en avant en ce qui concerne le rythme, comme il l’a reconnu après la FP3. Il l’a montré samedi alors qu’il s’améliore habituellement le dimanche. Son tour par tour est similaire à celui de ses coéquipiers chez Yamaha, Quartararo et Morbidelli. Avec un bon départ, il pourrait donc prendre le dessus.

Les deux autres noms à considérer sont Joan Mir, qui a tendance à progresser dans la course même s’il ne se classe généralement pas très haut en Q2, ainsi qu’Andrea Dovizioso. L’Italien partira 18e, l’un des pires classements de sa vie en MotoGP, mais cela ne surprendrait personne si demain il pouvait revenir et entrer dans un TOP 5 à la fin de la course. Malgré les problèmes qu’il a rencontrés aujourd’hui, la piste correspond en principe bien à lui et à la Ducati.

Quartararo Yamaha

Une fois de plus, les pilotes Yamaha sont ceux qui se sont le plus démarqués en nombre de tours en rythme de course. Quartararo et Rossi avec 28, Morbidelli 27. En revanche, Viñales confirme son manque de rythme, en ayant passé beaucoup de temps au box en essayant de mettre la moto au point: seulement 18 tours en rythme de course. Comme d’habitude, Pol et Dovizioso sont les pilotes avec le moins de tours en rythme de course, passant plus de temps à régler leurs motos.

Rossi Quartararo

De ces tours en rythme de course, quel pourcentage de tours était à un rythme élevé, disons en dessous de 1’58 ?
Morbidelli et Oliveira se démarquent, suivis de Pol Espargaró, Quartararo, Aleix, Dovizioso et Rossi. D’une façon générale, une énorme égalité est perçue et, demain, le départ sera la clé pour entrer dans la course et affirmer le rythme.

pol espargaro

Je dois avouer que je suis le premier surpris aujourd’hui. Il semble que les séances d’essais privés réalisées avec KTM et Dani Pedrosa il y a quelques semaines sur la piste de Brno soient perceptibles. Pol Espargaró et Oliveira ont montré un bon rythme. Le Portugais avec plus de tours, bien qu’il ait l’inconvénient de partir en cinquième ligne de la grille.

Les Yamaha de Quartararo, Morbidelli et Rossi ont été très solides et nous devrons compter sur elles demain . Comme nous devrons également surveiller de près tout ce qu’Andrea Dovizioso est capable de remonter, à partir de la 18e place; il atteindra sûrement le groupe de tête. Cette course peut être gagnée par n’importe lequel de ceux nommés.

Ce week-end, il n’y a pas eu de leader clair comme nous l’avons eu avec Marc Márquez dans le GP d’Espagne et Fabio Quartararo dans le GP d’Andalousie. Ce qui ouvre des options pour avoir un GP de Brno très disputé. Rossi peut monter demain sur son 200e podium dans la catégorie reine du motocyclisme, mais… Et s’il gagnait ? 

Ne ratez la course pour aucune raison, car tout peut arriver.

Lire l’article original sur Motosan.es

Jesús Sánchez Santos



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP