Entre Casey Stoner et Ducati c’est une histoire commencée il y a trois ans et dont la légitimité a été scellée en 2007, année du titre gagné par l’Australien au guidon de la moto italienne. Puis le couple s’est perdu de vue, le temps d’une parenthèse Honda aussi glorieusement tournée en 2011, avant une retraite précoce assumée et le plaisir de jouer les pilotes d’essai. Mais il est dit que rien n’est jamais figé avec Casey Stoner

D’abord, il n’est plus monté sur une Desmosedici depuis janvier 2018, ce qui commence à faire un bail. Il a certes chuté à cette époque et s’est fait opérer d’une épaule, ce qui a amené une convalescence assez longue. Une situation prise en compte par Ducati mais peut être un peu trop au goût du pilote qui affirme être remis depuis déjà un moment en précisant qu’il fait du motocross.

Sur ces dires, il regrette cette impression d’être inutile dans la mise au point d’une GP18 qui domine le plateau MotoGP depuis le retour de la trêve estivale. Et comme il ne veut pas être un simple représentant de commerce avec le titre d’ambassadeur de la marque, on sent comme une distance prise entre l’homme et le constructeur.

Pourtant Paolo Ciabatti jure que le travail de Stoner n’est pas pour rien dans le niveau actuel de la moto rouge, tandis que Dovizioso fait la même expertise sur la période triennale écoulée. Mais d’après la rumeur de l’autre côté des Alpes, le cœur n’y serait plus…



Tous les articles sur les Pilotes : Casey Stoner

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team