C’est maintenant devenu une sorte d’habitude : chaque année, le team Tech 3 d’Hervé Poncharal accueille dans les meilleures conditions les 2 personnes désignées par un tirage au sort ayant donné une réponse correcte à la question de notre jeu concours «2 Pass Super VIP Tech3 ».

Après l’Autriche et la côte Adriatique, c’est à nouveau Misano qui a servi de cadre à cette rencontre dont les premiers instants sont toujours placés sous le signe de la découverte. Cette fois, le team Tech3 a découvert Carine et son mari, Franck, un solide gaillard de la Marine nationale qui, malgré son physique imposant, n’était pas le moins ému…

Ce dernier, prévenant, avait par ailleurs apporté le couvre-chef traditionnel des marins pour l’offrir à Hervé Poncharal, en lui expliquant que toucher le pompon rouge de l’index gauche attirait la chance sur l’auteur de cette action.

Voici donc le compte-rendu de Carine et Franck, deux passionnés qui ne sont pas prêts d’oublier leur week-end à Misano…


Vendredi 31 août 2018, jour de notre 22eme anniversaire de mariage, en vacances aux confins du pays basque, je reçois un mail m’indiquant que je viens de gagner 2 pass super VIP Tech 3 pour le grand prix de Misano… Pensant à une plaisanterie, j’en parle à Franck mais j’appelle quand même Marc de Paddock-GP pour m’en assurer. Bingo ! Nous sommes les gagnants du jeu concours, nous n’en revenons pas ! Une chance unique pour les passionnés de course moto que nous sommes !

Chaque année depuis 4 ans, nous assistons à un Grand Prix moto. Mais cette année, nous n’avions rien prévu, cela tombe à merveille !

Le temps d’organiser la logistique, trouver un hébergement, un moyen de transport, nous confirmons notre présence auprès de Marc pour le vendredi 7 septembre matin.

Impatients, toute la semaine, Franck a du mal à trouver le sommeil : rencontrer l’équipe Tech 3 de Bormes-les-Mimosas (proche de chez nous), Hervé et Mathilde Poncharal, les mécaniciens (Guy Coulon que nous avions aperçu lors d’une précédente Sunday Ride Classic) et les pilotes de Moto 2 et GP (avec notre Johann national !).

 

Jeudi 6 septembre 2018 en fin de journée, nous nous hâtons de prendre la direction de l’Italie.

Six heures de route, nous arrivons à Bologne, fief de l’équipe Ducati, pour loger à Borgo Panigale (ça ne s’invente pas !) et nous rapprocher de la République de San Marin !

 

Vendredi 7 septembre, première des trois grandes journées, nous partons tôt pour suivre la FP1. L’excitation est à son comble, j’en oublie même la carte d’identité de Franck à l’hôtel, nous devrons faire une halte sur le retour !

Nous arrivons peu avant l’ouverture du centre d’accréditation pour récupérer nos Pass, puis direction le circuit. La route d’accès est déjà bien chargée !

Nous nous dirigeons vers l’hospitality Tech 3 où Pierre nous accueille avec le sourire. Après un café et un tour des installations, nous profitons de la FP1 des Moto GP dans les tribunes situées à la sortie de la ligne droite des stands.

10h50, nous avons rendez-vous avec Marc de Paddock-GP à l’hospitality pour rencontrer Hervé et Mathilde Poncharal. Malgré leur programme chargé, tous deux prennent le temps de discuter avec nous. Un petit clin d’œil à Hervé puisque nous lui avons apporté un bachi de marin pour porter chance à l’équipe.

Fin de la FP1 pour la Moto 2, Mathilde nous fait visiter le box de Tech 3 avec les M1 de Johann Zarco et Hafizh Syahrin. Guy Coulon prend le relais et répond à nos nombreuses questions sur la M1. Pauvre Guy, j’espère que Franck ne l’a pas trop saoulé !

Petit tour dans le paddock avant d’aller déjeuner à l’hospitality avec l’équipe.

14h05, le rêve continue : nous retrouvons Mathilde dans le box de Tech 3 pour vivre la FP2 des Moto GP en direct avec Hafizh Syahrin sur notre droite et Johann Zarco sur notre gauche. Nous essayons de ne pas déranger et de profiter de chaque moment. Les débriefings des pilotes sont animés : les équipes techniques prennent des notes ; les chefs mécaniciens essaient de trouver des solutions ; les pilotes paraissent épuisés à la fin de chaque run. Franck surveille l’ingénieur de Yamaha : s’il lui laisse son PC, il ajoute 500 tours au moteur de Johann. Malheureusement, ce ne sera pas possible !

Hafizh a chuté, c’est l’effervescence de son côté du box, le cuir est sacrément amoché, pas le temps de trop réfléchir, il faut repartir avec la deuxième moto. Ces pilotes ont un sacré mental !

Seul regret à l’issue de ces essais, Johann est 11eme et devra se battre durant la FP3 pour être directement qualifié en Q2… Tout le monde est déçu. Johann est sorti trop tôt pour son dernier run, la faute à la pluie annoncée qui n’est finalement pas arrivée.

Nous nous éclipsons pour les tribunes et la FP2 des Moto 2 avant de retourner à l’hospitality pour la conférence de presse des pilotes MotoGP de Tech3 !

Fin des séances mais pas de la journée dans le paddock, Marc nous accompagne : nous découvrons les « chambres d’hôtels » des pilotes, les stands de Moto3 et Moto 2 avec les mécaniciens en pleine action, le stand Michelin en pleine activité avec les pneus à préparer. Petite halte dans le box CIP où Alain Bronec, team manager, nous présente les Moto3 KTM et leurs spécificités.

Un dernier tour avant de rentrer, nous apercevons Cal Crutchlow, Dani Pedrosa, Alex Rins, Aleix Espargaro…

Nous sommes sur un petit nuage ! Que de belles surprises en une journée, que peut-nous réserver demain ?

 

Samedi 8 septembre, 8h00, arrivée matinale sur le circuit pour ne rien manquer…

Le Paddock se réveille et s’anime : nous croisons Andrea Dovisiozo, Fabio Quartararo, Michele Pirro, Dani Pedrosa, Vanessa Guerra d’Eurosport, Thomas Luthi, Scott Redding, Carlo Pernat… Tout ce beau monde est détendu, souriant.

Nous passons à l’hospitality de Tech 3 où Johann Zarco, son papa, Mathilde et quelques membres de l’équipe déjeunent déjà. Je reste sans voix quand je serre la main au pilote français !

Nous nous installons dans les tribunes pour la FP3 des Moto 3 alors que la piste est encore glissante car il a plu cette nuit, puis attendons la sortie des Moto GP de la pit lane pour prendre des photos.

Nous regagnons l’hospitality pour les 15 dernières minutes de la FP3 et la qualification en Q2 de Johann Zarco durant le dernier tour de la séance. Ouf, quelle émotion ! On se dit qu’Hervé a touché le pompon du bachi, la chance est là !

Hervé est très enthousiaste par le passage en Q2 de Johann, un grand pilote. Il nous convie dans son bureau pour discuter et faire connaissance.

Nous parlons du présent avec Yamaha, du futur avec KTM, de ce challenge hyper excitant qui les attend ainsi que du choix de Johann qui part lui aussi chez KTM. D’après lui, les « rouges » risquent d’être difficiles à battre demain en course. Quant aux « bleus », ils ont fait des essais privés ici et sont en avance sur Tech 3. Contrairement à nous qui pensons que Johann peut gagner toutes les courses, Hervé reste lucide. Les écuries d’usine ont bel et bien un avantage : sauf conditions exceptionnelles, comme une chute ou la pluie, il est difficile pour une équipe satellite d’atteindre le Graal. Cal Crutchlow l’a déjà fait chez LCR, mais avec une moto d’usine dans une équipe satellite, ce qui n’est pas le cas de Johann Zarco.

Nous continuons la visite du paddock avec Marc chez Shark, entreprise marseillaise où Jean-Jacques nous explique les journées d’un équipementier avant, pendant et après le Grand Prix. Il nous informe que les casques des pilotes sont très peu différents de nos casques traditionnels.

Nous pouvons admirer les casques des pilotes, là, devant nous ! Merci à lui d’avoir pris de son temps.

Après le déjeuner avec l’équipe, nous suivons la FP4 dans les tribunes avec le retour du soleil puis les qualifications Q1 et Q2 sur les écrans de l’hospitality : 9ème place et 3ème ligne pour Johann, Hafizh en queue de classement.

Nous rejoignons les tribunes pour la qualification des Moto 2.

16h10, retour à l’hospitality pour la conférence de presse et la séance de dédicaces des pilotes MotoGP!

Nous discutons avec Charlotte, journaliste féminine de Paddock-GP, puis Gérard Vallée, responsable de la logistique et de l’organisation pour l’équipe Tech 3, avant de continuer notre virée avec Marc.

Nous rencontrons le pilote français Jules Danilo en manque de réussite en ce moment, il est dans le dur, c’est difficile pour lui. Puis, nous sommes invités  par “Mika” au « pot des Français » chez Shoei, parenthèse étonnante dans ce paddock aux accents espagnols et italiens. Le pilote italien de Moto 3 Fabio Di Giannantonio (qui finira demain sur le podium) vient voir son casque Shoei avec une décoration spéciale pour ce grand prix. Nous pouvons prendre en main le casque de Marc Marquez, légèrement éraflé suite à sa chute de cet après-midi !

Nous suivons Marc sur la piste pour assister à la cérémonie en hommage à Shoya Tomizawa, jeune pilote Moto 2 décédé sur le circuit en 2010 à l’âge de 20 ans.

La nuit commence à tomber quand nous rencontrons Jacky Hutteau de Elf qui nous apprend bien des choses sur les carburants utilisés en grand prix moto.

Samedi soir, certaines hospitalities des équipes et des équipementiers sont bondées comme chez Ducati ou Alpinestars tandis que d’autres sont plus calmes, en toute intimité, comme chez Tech 3 ou Michelin. Nous pouvons apercevoir les pilotes : Dani Pedrosa, Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo, Maverick Vinales, Cal Crutchlow, Aleix Espargaro, Bradley Smith, Alex Marquez…

Les hôtels mobiles des pilotes sont bien surveillés tandis que les pit box des Moto 3 ont baissé le rideau.

20h45, sortie du circuit, nous sommes encore émerveillés !

 

Dimanche 9 septembre, 8h00, dernier jour et journée de course, levés tôt, nous atteignons le circuit pour son réveil. Petit tour dans le paddock avant de nous rendre à l’hospitality Tech 3.

Nous croisons Gigi Dall’Igna de Ducati qui semble décontracté, un présage pour la course…

Comme hier, Johann Zarco, décontracté et souriant, son papa, Mathilde et quelques membres de l’équipe y déjeunent.

Le warm up Moto 3 démarre, nous rejoignons les tribunes pour suivre les Moto 2 et GP sous le soleil et la chaleur.

Nous attendons le début de la course Moto 3 à l’hospitality. À l’extérieur, le paddock est animé : les pilotes en transit entre leur box et leur hospitality attirent les foules. Coup de téléphone de Marc, nous sommes attendus pour le départ sur la grille Moto 2, encore une superbe surprise !

Mathilde Poncharal nous embarque avec elle sur la pit-lane, au milieu des Motos 2, des pilotes, des mécaniciens et des umbrella girls !

C’est une véritable fourmilière ! Rapidement, tout se met en branle, nous sommes évacués, nous rentrons rapidement à l’hospitality pour suivre la course Moto 2, déjeuner puis voir la course GP.

La course MotoGP est frustrante : d’emblée, nous constatons que les Yamaha, avec une seconde de plus au tour, ne suivront pas le rythme des Ducati, plus puissantes, et l’extraterrestre Marc Marquez les suit de très près. Dommage, Johann finit 10eme et Hafizh 19eme !

Hervé rentre un peu déçu. Finalement, Johann termine seulement 2 places derrière Valentino Rossi 7eme et 4 places derrière Maverick Vinales 5eme, ce n’est pas si mal avec une moto moins performante. Toutefois, c’est la soupe à la grimace chez Yamaha.

Les pilotes Tech 3 arrivent en conférence de presse et nous mesurons à quel point cela peut être difficile pour eux, car on leur demande de s’expliquer, de justifier leurs choix après cette rude journée.

Nous attendons la fin de la conférence de presse pour remercier et dire au revoir à Mathilde, Pierre, Charlotte et surtout Marc et Hervé !

16h30, c’est le cœur lourd et les larmes aux yeux que nous quittons le circuit de Misano… Difficile de trouver les mots, le voyage retour risque d’être triste. Nous avons passé un moment inoubliable et avons rencontré des gens passionnés, attentionnés, amicaux et simples.

Un IMMENSE MERCI à Hervé, Mathilde et toute l’équipe Tech 3 pour leur accueil, leur gentillesse, ce souvenir inoubliable, ce magnifique cadeau d’anniversaire.

Nous remercions également tous ceux qui nous ont accueillis dans le paddock.

Nous reviendrons sur les Grands Prix, anonymes cette fois-ci, pour continuer à supporter Tech3 et Johann.

Et, à l’occasion d’une balade sur nos fidèles destriers italo-anglais près de Bormes-les-Mimosas, résonnera en nous la devise québécoise « je me souviens ».


Seuls ceux qui ne participent pas à nos Jeux-Concours sont certains de ne pas vivre un week-end de rêve !

Vous pouvez également consulter le reportage écrit par nos vainqueurs d’il y a deux ans et celui de l’année dernière !



Tous les articles sur les Pilotes : Bo Bendsneyder, Hafizh Syahrin, Johann Zarco, Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3, Tech 3 Racing