Honda vient d’exprimer par la bouche du responsable de son équipe de MotoGP, Alberto Puig, tout le bien que le premier constructeur mondial pensait de Cal Crutchlow, tant dans le domaine du pilotage que sur le plan humain. Les fleurs abondaient dans la bouche du manager pour saluer le Britannique en le couvrant de louanges et de remerciements, avec une onctuosité dans le verbe qui ne pouvait que mettre en valeur le champion de Coventry qui fait briller avec ardeur les couleurs de Honda depuis 2015, dont trois fois sur le sommet du podium. Pour un peu, on en aurait presque oublié qu’il le mettait à la porte.

Il n’y a rien à reprocher à ce cher Cal, que Honda aurait volontiers conservé dans son effectif, « mais il n’y a pas assez de motos pour cela » expliquait Alberto. Et puis il faut faire une place pour Álex Márquez chez LCR, ce qui est un choix stratégique respectable. On ne peut pas critiquer un Champion du Monde de Moto3 et de Moto2 simplement parce qu’il a un frère rapide.

Mais les places disponibles pour Cal diminuent à vue d’œil, d’autant plus qu’après avoir passé une saison en mondial Superbike (5e en 2010 sur Yamaha), il a d’autant moins envie d’y retourner que l’hypothèse Aprilia en MotoGP pour un prochain futur semble intéressante.

Une autre opportunité pourrait se présenter chez Ducati, mais les Bolognais se rappellent surtout de la maison que s’est acheté Cal en Toscane, avec son mirifique salaire de pilote officiel rouge en 2014. La 13e place finale de Crutchlow cette année-là au Championnat du Monde était un peu restée en travers de la gorge de Domenicali, surtout après le passage de Valentino Rossi à Borgo Panigale en 2011 et 2012.

« J’ai dit il y a trois mois que je voulais continuer à rouler, a expliqué Cal à BT Sport, ainsi que je l’avais expliqué à la fin de la saison dernière. Les choses ont l’air positif pour que je puisse continuer à courir en MotoGP, cela commence à devenir plus clair. »

« Dans l’ensemble, cette situation n’est pas un choc pour moi. Je savais que ça allait se produire ainsi depuis longtemps. C’est ma sixième saison avec LCR. Toutes mes trois victoires en MotoGP ont été obtenues avec cette équipe, de même que de nombreux podiums. Je voudrais les remercier pour cela car nous avons vécu ensemble un bon programme, et je pense que ça a été un grand succès au fil des années. »

« En fin de compte cette histoire n’est pas terminée car je sais que Lucio (Cecchinello) voulait me garder. Et mon histoire en MotoGP n’est pas terminée non plus. »

« Je me sens bien, je me sens fort. »

« La dernière fois que j’ai couru, j’étais sur le podium en Australie. Marc Márquez a remporté la course et j’ai terminé deuxième. »

« Donc au final je suis toujours compétitif et déterminé. Je vais déjà participer à cette saison et voir comment elle se déroule. »

Photos © LCR Honda



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda