Entre Cal Crutchlow et les pneus, c’est tout une histoire… On se souviendra qu’à l’issue du Grand Prix d’Italie au Mugello, l’Anglais s’était ému de la présence de trous apparents sur sa gomme arrière. Une description et une situation qui avaient été présentées différemment par Piero Taramasso, qui représente le manufacturier unique du MotoGP. Une analyse qui n‘avait pas du tout convaincu le pilote LCR Honda. Ce dernier revient sur la question du pneu arrière en la mettant dans la balance de sa performance décevante lors de son Grand Prix national à Silverstone…

Cal Crutchlow vs son pneu arrière Michelin le retour. C’est le titre qui pourrait illustrer l’explication donnée par l’Anglais sur sa prestation à Silverstone : « la réalité de la situation est que nous n’avons jamais eu les pneus à notre mesure. Quelque chose s’est encore passé avec le pneu arrière, semblable à ce qui nous est arrivé à Mugello. Je ne pouvais pas pousser, je n’avais aucune adhérence dès le premier tour et au fil de la course, j’étais de plus en plus lent ».

« Finir à 19 secondes du vainqueur n’est pas acceptable, ni de moi ni de mon équipe. Nous avons fait de notre mieux lors de ce week-end à Silverstone et nous avions le rythme, il n’y avait aucun doute là-dessus. Le samedi, j’ai été une seconde et demie plus rapide qu’à la fin de la course du dimanche. C’est étrange de constater à quel point certains pneus vont bien et certains ne vont pas » insiste l’équipier de Nakagami sur crash.net.

Il termine néanmoins : « ne vous méprenez pas, il aurait été difficile de gagner la course malgré tout, mais j’aurais dû être beaucoup moins loin ». On rappellera que le dernier pilote qui a parlé en mal des pneus s’est fait remettre dans le droit chemin avec une mention sur sa façon maladroite de s’exprimer. Il s’agissait d’Álex Rins. Le vainqueur du Grand Prix de Grande Bretagne.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar