Cette année, les pilotes sont unanimes pour chanter les louanges à la fois de la nouvelle adhérence du circuit de Silverstone et de la météo britannique.

Pourtant, au fil des séances, on sent la tension monter progressivement dans les box, pour le plus grand plaisir des spectateurs : bien malin celui qui pourra donner avec certitude le nom du vainqueur 2019 du Grand Prix de Grande-Bretagne !

Le prodige Fabio Quartararo sera-t-il en mesure d’inquiéter le prodige Marc Márquez sur une distance de 20 tours du plus long tracé du championnat, ou bien les deux hommes seront-ils coiffés au poteau par un très expérimenté vétéran nommé Valentino Rossi ?

A suivre également la bataille des KTM, Pol Espargaró, Johann Zarco et Miguel Oliveira étant tous alignés sur la 5e ligne…

Sur le papier, la course qui va se dérouler avec des températures de 31° dans l’air et 42° au sol s’annonce tout simplement exceptionnelle ! A noter toutefois que la météo de la BBC est la seule à pouvoir nous prédire à la fois un grand soleil conjointement avec un risque (certes minime de 6%) de pluie ! 🙂

Voici quelques références disponibles au moment où les 22 pilotes s’alignent sur la grille:

Silverstone MotoGP™

2018

2019

FP1

2’02.073 Maverick Viñales (Voir ici)

1’59.952 Fabio Quartararo (Voir ici)

FP2

2’01.385 Andrea Dovizioso (Voir ici)

1’59.476 Marc Márquez (Voir ici)
1’59.225 Fabio Quartararo (Voir ici)

FP3

2’01.866 Cal Crutchlow (Voir ici)

1’58.547 Fabio Quartararo (Voir ici)

FP4

2’01.571 Maverick Viñales (Voir ici)

1’59.327 Marc Márquez (Voir ici)

Q1

2’13.340 Bradley Smith (Voir ici)

 1’58.944 Andrea Dovizioso (Voir ici)

Q2

2’10.155 Jorge Lorenzo (Voir ici)

1’58.168 Marc Márquez (Voir ici)

Warmup

2’01.980 Maverick Viñales (Voir ici)

1’59.609 Fabio Quartararo (Voir ici)

Course

XXX (Voir ici)

Record

1’59.941 Marc Márquez (2017)

1’58.168 Marc Márquez (2019)

Michelin nous partage le choix des pneus sur la grille : tout le monde en dur arrière sauf Takaaki Nakagami et Jorge Lorenzo

A l’extinction des feux rouges, Marc Márquez conserve l’avantage de sa pole position alors qu’immédiatement, Fabio Quartararo, relativement mal parti, chute lourdement en perdant l’arrière de sa Yamaha et que Andrea Dovizioso ne peut l’éviter. On éteint l’incendie de sa Ducati pendant que le pilote italien reste au sol avant d’être évacué sur une civière mais on n’arrête pas la course. Il ira ensuite se faire ausculter au centre médical alors que le pilote français ne sera finalement blessé qu’à son amour propre…

En tête, Marc Márquez mène de 2/10 devant Valentino Rossi, Alex Rins, Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Cal Crutchlow, Jack Miller, Takaaki Nakagami, Pol Espargaró et Andrea Iannone.

Les 3 premiers commencent à se détacher, puis Álex Rins passe Valentino Rossi dans le 2e tour avant que celui-ci se fasse décrocher d’une demi-seconde.

Álex Rins commet une petite erreur au virage 7 mais parvient à revenir rapidement sur Marc Márquez.

Au bout de 4 tours, les 2 hommes possèdent une seconde et demie d’avance sur Valentino Rossi lui-même détaché d’une demi-seconde sur un groupe composé de Maverick Viñales, Franco Morbidelli et Cal Crutchlow.

Les positions sont alors stabilisées je sur moment où Maverick Viñales prend le meilleur sur son coéquipier, a 14 tours de l’arrivée. L’écart avec le duo de tête se monte alors à 2,6 secondes quand le pilote catalan entreprend de le réduire.

Tito Rabat chute sans gravité, avant que Takaaki Nakagami fasse de même au virage 16.

Álex Rins s’empare provisoirement du commandement deux boucles plus tard mais Marc Márquez reprend son bien après quelques virages.

Un peu avant la mi-course, Johann Zarco emmène Miguel Oliveira au sol au virage 14, et le pilote portugais semble malheureusement touché à la jambe.

A la mi-course, Marc Márquez et Alex Rins possèdent plus de 2 secondes d’avance sur Maverick Viñales, lui-même détaché d’une seconde devant Valentino Rossi qui possède 3 secondes d’avance sur le groupe Franco Morbidelli–Jack Miller–Cal Crutchlow. Pol Espargaró est 8e juste devant Danilo Petrucci, Aleix Espargaró et Andrea Iannone. Sylvain Guintoli est alors treizième.

À 7 tours de l’arrivée, Maverick Viñales fait le forcing et se montre le plus rapide en piste. Peu à peu, il réduit son écart à 1,5 seconde sur Álex Rins qui parait toujours facile malgré parfois quelques petites erreurs. Mais malgré tous ces efforts, la jonction se fait attendre et le suspense se résume à la bagarre en tête.

Álex Rins se fait une chaleur à 4 tours de l’arrivée, ce qui donne un peu d’air à Marc Márquez. Malgré cela, comme précédemment, il revient très rapidement sur le pilote Honda.

À 2 tours de l’arrivée, Álex Rins est collé dans la selle de Marc Márquez. Celui-ci laisse passer le pilote Suzuki dans le dernier tour avant de le repasser immédiatement et de foncer vers la ligne d’arrivée.

Sauf qu’en fermant la la porte dans le dernier virage, Marc Márquez laisse la possibilité à Álex Rins de mieux ressortir et de remporter sa 2e victoire de la saison après celle à Austin aux USA.

Marc Márquez tombe en panne d’essence dans son tour d’honneur…

Belle 12e place de Sylvain Guintoli.

Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP :

Crédit classement et photo : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar