Johann Zarco ne finira donc pas cette saison de MotoGP. Sur la touche, il n’a plus qu’une chose à penser : trouver sa planche de salut. Tout son temps peut désormais y être consacré et KTM, magnanime, a promis que si le Français avait une opportunité, il serait dégagé de ses obligations envers eux. Du coup, on parle de lui chez Honda qui a maille à partir avec Lorenzo. Une opportunité ? Un piège prévient Cal Crutchlow…

Cal Crutchlow parle beaucoup, mais parfois, il faut savoir l’écouter. L’an dernier, il avait dit au sujet de l’arrivée de Jorge Lorenzo chez Honda qu’il allait tomber de haut en découvrant la RC213V. On connaît la suite… Et à présent que c’est Johann Zarco qui tourne autour du HRC, il formule les mêmes précautions « s’il pense que la Honda est plus facile que la KTM, il a besoin de réfléchir à nouveau, si telle est son autre option » a déclaré le pilote LCR. « Il aurait aussi du mal et ce serait exactement la même chose, sinon pire. »

« C’est un pilote au style “coulé” et s’il était resté Yamaha, il aurait probablement été à la même vitesse que ce que Quartararo montre en ce moment. C’est son style de pilotage, il comprend cette moto. »

Crutchlow parle aussi  sur Autosport de l’homme Zarco et estime qu’il a une “personnalité différente” par rapport à la plupart des pilotes, ce qui rend difficile la gestion de sa situation. « Au final, je suis désolé pour lui, c’est un pilote fantastique, un champion du monde en Moto2 en 2015 et en 2016 et ce n’est pas en claquant des doigts que vous pouvez d’un coup le désactiver. »

« Je pense que sa personnalité est très différente de celle de tous les autres. Peut-être n’a-t-il pas traité la situation aussi bien que ce que d’autres ont pu ou ont été capables de faire. C’est dommage de le voir à la maison. »

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team