Depuis Johann Zarco, il y a une jurisprudence qui est clairement établie : un pilote officiel doit très soigneusement choisir ses mots lorsqu’il parle de sa machine officielle… Cela a toujours été le cas dans l’absolu, mais c’est la première fois qu’à cause de déclarations avouant une déception profonde, un pilote en paye le prix par sa place. Et avant la fin de la saison s’il vous plait. De fait, on est attentif aux évaluations des motos, et Jorge Lorenzo en a faite une sur sa Honda…

Il n’est un secret pour personne que Jorge Lorenzo est en délicatesse avec sa Honda, quand ce n’est pas avec le staff Honda. Une adaptation compliquée par une succession de blessures et une forme à recouvrer ont rendu les choses sérieusement difficiles pour le Majorquin. D’autant plus que l’immense talent de son équipier Marc Márquez cache une RC213V qui ne fait pas de cadeau. Demandez donc à Crutchlow

Reste que nous avons là un pilote officiel qui porte un regard sévère sur sa moto pendant que son équipier fait d’excellents résultats avec. Cela ne vous rappelle rien ? En Aragón, Por Fuera a notamment déclaré qu’il trouvait deux écueils à sa Honda : son moteur et son gabarit. Sur la mécanique, il a dit : « Honda avait un handicap majeur sur le moteur et s’est concentré sur l’amélioration de la puissance. Cela a eu des effets positifs sur la ligne droite, mais des complications dans la plupart des courbes. »

Puis sur les dimensions, il a ajouté : « la Honda est peut-être trop petite pour mon corps, mais nous avons fait une très bonne ergonomie. Le problème est le moteur pour aller mieux dans les virages. » Comment seront interprétés ces mots par le HRC ? On ne sait, mais Johann Zarco est maintenant libre…



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team