Carlo Pernat s’inquiète. Son sujet de préoccupation est la relation entre Andrea Dovizioso et Ducati dont le niveau trahit une ambiance tendue, loin de la complicité souvent force motrice aux meilleures performances. Cependant, le cas de l’accident subi par le pilote dans une course de motocross disputée sous autorisation de son employeur a montré que si la situation était peut-être grave, elle n’était pas désespérée. Malgré la blessure et l’opération, aucun reproche n’a été formulé de part et d’autre. Mais il n’y a rien à faire : Carlo Pernat s’inquiète. Et pas seulement pour Ducati …

« Je n’aime pas le déroulement des négociations entre Ducati et Dovizioso. C’est la preuve qu’ils ne lui font pas beaucoup confiance ». Carlo Pernat n’y va pas par quatre chemins et insiste sur sa théorie de la défiance régnant entre le constructeur et son pilote. Mieux, s’il avait été en fonction à Borgo Panigale comme il a été au siècle dernier chez Aprilia, il aurait agi d’une façon bien plus autoritaire…

« Je me serais enfermé avec lui et il ne serait pas parti avant d’avoir signé »

« D’abord, ils ont contacté tout le monde : Márquez, Viñales et Quartararo , et maintenant ils veulent le renouveler en fonction de leurs intérêts. Cette histoire laisse un goût amer dans ma bouche ». Pour l’Italien, la gestion avec Forli n’a pas été bien faite depuis le début : « je me serais enfermé dans une pièce avec lui et il ne serait pas parti avant d’avoir signé. Le contrat avec «Dovi» était une priorité, et je pense qu’ils n’ont pas encore signé. Ni la réduction de salaire pour cette année ni le renouvellement pour 2021. »

Reste qu’à se regarder ainsi en chiens de faïence, Ducati tire les marrons du feu… « Maintenant, pour Andrea, il n’y a plus de possibilité d’aller chez KTM, et Lorenzo est à l’affût ». Le nom est lâché, et c’est pour une bonne raison : pour Pernat, Lorenzo est « une alternative valable, car il n’aura pas besoin de s’adapter à la Desmosedici …  Bien que je ne sache pas s’il acceptera un contrat à la baisse, d’environ 2 millions par saison ».

« Lorenzo s’est regardé dans le miroir, il a décidé d’entrer dans le jeu et Dall’Igna a hâte d’accepter son pari » termine Pernat qui a aussi un mot sur la gestion KTM… « Je pense qu’ils sont très confus… ils ont laissé Pol Espargaró hors de leurs mains. Ils ont pris beaucoup de mauvaises décisions du point de vue de la gestion. » Eux aussi ? A tout le moins, ils ont récupéré Danilo Petrucci, laissé par… Ducati.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team