Valentino Rossi nourrissait de gros espoir dans ce dernier Grand Prix de Grande Bretagne qui lui avait donné de belles satisfactions lors des essais. Second sur la grille de départ, il avait la base d’envol pour jouer le podium et même plus. Mais le Doctor n’a pas réussi à concrétiser lors de la course dominicale. La faute à la Yamaha ? Sans doute. Mais, observateur incontournable, Carlo Pernat a une autre explication, et elle ne va pas plaire à tout le monde…

Valentino Rossi avait fait le travail nécessaire les vendredi et samedi pour s’aménager un bon dimanche en Angleterre. Mais il s’est très vite avéré lors de cette course à Silverstone que le nonuple titré ne serait pas du débat qui définirait le trio de tête. Le Doctor ne pouvait pas suivre du fait de sa vitesse de pointe et devait se contenter de la quatrième place finale. Il est rentré dans son box derrière son coéquipier Maverick Viñales et s’est plaint par la suite de l’absence d’adhérence du pneu arrière.

Depuis la troisième course de la saison au Texas, où Rossi a terminé deuxième, l’actuel sixième du Championnat du monde n’est pas monté sur le podium. De nouveau, en plus du niveau de sa Yamaha, c’est son état civil le classant parmi les quadras qui alimente les conversations. Carlo Pernat, initié au MotoGP, voit ainsi les choses sur GPOne : « je ne pense pas qu’il approche de la fin de sa carrière. Je le vois plutôt comme un pilote qui a le physique et le poignet d’un jeune homme de 25 ans. Mais dans sa tête, il a 40 ans. Et à cet âge, vous prenez moins de risques. Et le poignet s’en ressent ».

« Je pense qu’il sera toujours proche du podium et qu’il finira quelque part entre la troisième et la sixième position. Il le sait aussi. Je pense qu’il s’est posé beaucoup de questions ces derniers temps. Il a réussi à faire d’excellentes performances lors des essais mais, dans la course, il n’a pas pu atteindre son objectif, ce qui n’est pas facile » a déclaré le manager italien de Iannone et de Tony Arbolino.

Mais Pernat ajoute : « Valentino doit rester dans ce monde, car les gens veulent le voir et le soutenir, il faut juste qu’il comprenne qu’il est désormais pilote pour les troisième à la sixième places. De toute façon, il est une légende vivante et il le sait mieux que personne ».



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP