Danilo Petrucci commençait à se transformer en véritable titulaire d’un guidon officiel lors d’une première partie de saison qui l’a fait entrer parmi les vainqueurs de Grand Prix. Puis il s’est progressivement éteint, une régression que cette deuxième mi-temps de l’année exacerbe de façon inquiétante. En Grande Bretagne, Petrux n’a pas été de la partie et le voilà en route vers Misano en étant sorti par Rins du trio de tête du championnat. L’air du pays pour le Grand Prix de Saint Marin lui sera-t-il roboratif ?

C’est une question à laquelle Danilo Petrucci souhaite ardemment répondre par l’affirmative. Car dans le clan Ducati, c’est plutôt Jack Miller qui se charge de jouer de plus en plus les seconds de Dovizioso. Néanmoins, Petrux a pris les points de la septième place à Silverstone, malgré le fait d’avoir beaucoup perdu dès l’entame de course à la suite de l’accident entre Quartararo et Dovizioso. Un classement qui le met premier des pilotes Ducati… « Miller et moi sommes probablement ceux qui ont le plus perdu lors du premier virage à cause de l’incident » se souvient Petrux. « Je suis vraiment désolé pour Dovi, qui a dû subir un autre coup dur – physiquement et moralement – car il n’a perdu des points que lorsqu’il a été mis au sol par un autre pilote ». Il est vrai que c’était aussi le cas en Catalogne avec le carambolage initié par Jorge. Lorenzo, qui a coûté non seulement à Dovizioso, mais aussi à Viñales et Rossi.

« J’ai été impacté parce que j’étais dixième au premier virage et 14ème à la fin du premier tour. Je devais remonter beaucoup de place. Mais dès que j’ai eu la voie libre, mon rythme était bon pour le top 5 », a résumé le vainqueur du Mugello sur sa course à Silverstone. « J’ai rattrapé Crutchlow, il m’a manqué du temps pour aller chercher Rossi et Morbidelli. Nous avions le potentiel pour nous battre avec eux. Mais bien sûr, je ne peux pas croire que je vais jouer le top 5 quand je pars de la onzième place sur la grille. Si rien ne s’était passé, j’aurais peut-être réussi à les rattraper. Mais si vous avez dix pilotes devant vous, il peut arriver qu’ils s’accrochent ».

« Le principal problème de mes mauvaises courses cette année est que je fais souvent des erreurs en qualifications. Je vais devoir m’améliorer si je veux me battre à nouveau pour le podium » a déclaré le pilote d’usine Ducati, qui a perdu la troisième place face à Álex Rins (Suzuki).

« Mais je dois dire que malgré ma septième place, je suis satisfait de ma seconde moitié de course. J’ai personnellement réalisé mon meilleur tour en course, le cinquième meilleur au classement général, dans l’avant-dernier tour. Dans ce tour, j’étais le plus rapide » a souligné Petrux. « C’est étrange de dire que je suis satisfait, mais la vitesse est là et j’ai repris confiance. Avant tout, je comprends ce dont j’ai besoin quand il fait très chaud ».

Les essais de Misano, qui dureront deux jours la semaine prochaine, sont une bonne chose pour l’Italien de 28 ans, après trois résultats décevants consécutifs : « nous comprenons que je dois utiliser mon surplus de poids pour mener la moto de manière différente. J’ai également un style de pilotage assez agressif et, lorsque l’adhérence diminue, j’ai toujours un peu plus de difficulté ».

Petrucci poursuit : « souvent, je suis dans le top trois samedi matin – et ensuite cela devient une catastrophe l’après-midi. Je dois comprendre comment je peux faire de la moto différemment. Je veux toujours faire plus – mais cette agressivité me cause souvent des ennuis quand il y a un manque d’adhérence. Avec une bonne adhérence, je suis très fort. Mais l’après-midi il fait généralement plus chaud que le matin ».

Le pilote d’usine Ducati est combatif : « je veux reprendre ces dix derniers tours, qui étaient bons pour le top 5, pour comprendre, et surtout ce que nous devons travailler à Misano. Nous avons beaucoup d’idées, alors nous devons examiner les conditions que nous trouvons. Mais je veux me battre à nouveau pour le podium à Misano » a-t-il affirmé.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team