« Pecco » Bagnaia était arrivé à Silverstone avec un moral gonflé à bloc par son meilleur résultat enregistré dans sa première saison en MotoGP. Il s’agissait d’une septième position prise en Autriche. Un enthousiasme qui s’est cependant éteint au fur et à mesure que ce douzième rendez-vous du calendrier en Grande Bretagne s’écoulait. Une situation qui commence à affecter le moral du Champion du Monde de Moto2 en titre. Car elle relève du mystère à résoudre…

Francesco Bagnaia a quitté Silverstone avec plein de questions à l’esprit. Et notamment celle-ci : comment sa Ducati a pu perdre à ce point de son efficacité d’un jour à l’autre dans ce meeting anglais ? Le fond a notamment été touché lors de la Q1 d’où le protégé de Valentino Rossi est sorti avec ce seul bilan : « en Q1, l’adhérence avait disparu et tout était difficile ». Lointain 18e au départ, l’équipier de Jack Miller a tout de même réussi à s’inscrire 11e au classement de la course.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé en qualifications. J’ai failli chuter quatre fois » s’est plaint le pilote Pramac Ducati après s’être qualifié samedi. Dimanche, il n’était pas totalement insatisfait, même s’il restait une question à clarifier : « honnêtement, le résultat est meilleur que prévu. J’ai poussé, mais je savais que mon rythme n’était pas très bon. En Q1, j’ai perdu beaucoup d’adhérence sur le pneu arrière. Nous ne savons pas pourquoi. C’était très difficile d’entrer dans les virages et d’en sortir ».

Il ajoute : « c’était étrange car j’étais rapide et régulier les vendredi et samedi matin et mon rythme était meilleur. En Q1, l’adhérence avait disparu et tout est devenu très difficile ».

La température de l’air à Silverstone a augmenté jusqu’à 30 degrés le week-end dernier. La température associée plus élevée de l’asphalte pourrait-elle être responsable du manque d’adhérence ? « Peut-être, mais il faisait chaud aussi dans la FP4, alors il est difficile de dire si les conditions étaient réunies », a déclaré l’Italien, âgé de 22 ans. « Mais la situation est comme ça maintenant. Nous devons examiner les données de plus près, car elles sont très difficiles à comprendre ».

Bagnaia espère maintenant en des essais de Misano qui se dérouleront à la fin de la semaine les 29 et 30 août : « nous avons des essais de deux jours à Misano, nous verrons si nous pouvons trouver quelque chose là-bas ».

MotoGP Grande Bretagne Silverstone J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac