Carmelo Ezpeleta est le patron de Dorna qui est le promoteur des Grands Prix. Entre autres, car au regard de l’ensemble de son œuvre, la présentation est pour le moins exhaustive. L’Espagnol et ses troupes ont ainsi fait passer le cap de la tempête Covid-19 au paddock, une catastrophe prise de plein fouet l’an passé qui aurait pu être mortelle. Mais l’obstacle a été bien négocié, à tel point qu’aujourd’hui, des contre-mesures existent et sont fiables. Tout ça pour dire que lorsque l’on s’en prend aux acteurs du même paddock, il n’hésite pas plus à monter au créneau. Surtout lorsque ces acteurs sont majeurs, à l’instar de Marc Marquez et de Honda …

Il faut croire que la rumeur grossit trop et que la charge devient intolérable. De quoi s’agit-il ? De cette hypothèse avancée d’une enquête de Honda sur Marc Marquez, au sujet de sa version sur l’accident domestique ayant eu comme conséquence la rupture de sa première plaque posée sur l’humérus fracturé à Jerez. C’est la fameuse affaire de l’ouverture de fenêtre. Que pratiquement personne ne croit.

D’Italie à l’Espagne, des habitués renommés des coulisses du paddock soutiennent la thèse de l’enquête Honda. L’incendie s’est ainsi propagé mais voilà que Carmelo Ezepeleta sort du bois au travers d’un entretien avec le site AS où il allume le contre-feu.

En ce jour où, aussi, Honda a communiqué la date de la présentation de son team Repsol avec clairement le 93 à côté du 44, ce qui veut dire un Marc Marquez bel et bien à côté du nouveau venu Pol Espargaró, Carmelo Ezpeleta appuie ainsi la thèse de la normalité au HRC : « Marc doit faire ce qui lui convient et ne se soucier de rien. Bien sûr, il est important que Marc soit là, mais je ne veux pas lui mettre de pression. Je lui parle régulièrement et le trouve bon et fort. Il se concentre sur la récupération autant qu’il le peut et non sur le calendrier ».

Carmelo Ezpeleta : « c’est un mensonge »

On rappellera que Marc Marquez a le bras droit dans un corset depuis des mois. Quant aux doutes sur les événements qui ont amené à trois opérations et une convalescence sans fin, allant des décisions médicales à l’ouverture de fenêtre en passant par l’enquête Honda, Carmelo Ezpeleta se veut clair et concis : « il n’y a eu aucune médiation entre les médecins, Márquez et Honda. C’est un canular, un mensonge. J’ai parlé avec qui je dois parler chez Honda et il n’y a absolument rien de ce que la presse dit, absolument rien. Je ne peux pas le dire plus clairement ».

Et au cas où il ne serait pas bien fait comprendre, il ajoute : « cette enquête Honda, c’est absolument faux, et un mensonge ». Une position ferme. Mais Carmelo Ezpeleta n’est ni Honda pas plus que Marc Marquez, objet de rumeurs puisque d’un silence assourdissant depuis quasiment cette chute à Jerez. Et comme le dit un des éminents chroniqueurs, que nous avons contacté sur cette prise de position du patron de Dorna, « si tout était clair, nous aurions eu des communiqués de presse. C’est ce qui se passe lorsque l’on est sûr. Lorsqu’il y a silence, c’est qu’il y a un problème ». Vivement la présentation du 22 février

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team