La suspension d’Andrea Iannone est l’un des événements de cette saison 2020. Mais il n’a peut-être pas fait autant de bruit qu’il aurait pu faire dans, par exemple, le monde d’avant. Car tout de même, Iannone est le premier pilote de l’histoire du MotoGP à se retrouver puni pour cause de dopage. Une sanction synonyme de fin de carrière puisque d’une durée de 4 ans. C’est le triste épilogue d’une longue procédure dont la gestion a agacé un Carmelo Ezpeleta patron du promoteur Dorna. Et même en cette période de trêve, l’Espagnol ne décolère pas …

En 2021, Andrea Iannone devra se construire une nouvelle vie hors du MotoGP avec des objectifs inédits. Car le métier de pilote de Grand Prix, pour lui, c’est bel et bien fini. Aprilia, par le fait son dernier employeur, l’aura soutenu jusqu’à la dernière audience d’un tribunal qui l’a condamné à 4 ans de suspension pour cause de dopage. Une sentence rendue en appel, alors qu’en premier instance il n’avait écopé que de 18 mois …

Ezpeleta : « je n’ai pas aimé ce qui s’est passé avec Iannone »

De quoi se poser des questions que la gestion de cette affaire, et Carmelo Ezpeleta, justement, s’en pose … « Personnellement je ne suis pas content parce que je pense qu’Andrea Iannone, pour ce qu’il m’a dit et pour la façon dont nous avons parlé, n’a rien pris ». Le patron de Dorna est donc convaincu de l’innocence de Joe le Maniac, alors qu’un Jack Miller, par exemple est plus prudent sur cette affaire.

« La réalité est que maintenant il y a ces règles, je peux ou non être d’accord avec ce règlement FIM mais ce sont les règles en ce moment. Evidemment j’ai parlé à la FIM et donné mon avis. Je n’ai pas aimé ce qui s’est passé avec Andrea et je pense que c’est un sujet qui doit être discuté pour l’avenir » termine un Ezpeleta dont l’influence n’est pas mince dans le milieu …



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini