Valentino Rossi sera en 2021 la nouvelle recrue d’un team Petronas Yamaha dédié à l’éclosion des jeunes talents. Mais dans le cas du Doctor, on est loin de l’espoir en devenir. Les couleurs malaisiennes ont fait leur office en révélant Fabio Quartararo et en construisant un nouveau Morbidelli. Le Doctor n’a signé que pour un an, si bien que dès les premières courses de la saison à venir, il va falloir déjà penser à la suite. Et si l’on écoute bien le directeur de l’équipe, Johan Stigefelt, on découvre que les bases de la réflexion sont déjà posées …

Pour sa troisième année d’existence, le team Petronas accueille la légende vivante Valentino Rossi. Ceci parce que le pilote qu’il a révélé, en l’occurrence Fabio Quartararo, a convaincu Yamaha qu’il fallait le positionner aux côtés de Maverick Viñales. Un échange qui n’est pas forcément un désavantage pour le Doctor qui s’installe dans une structure qui a remporté six des sept victoires de la M1 en 2020 …

Certes, mais Petronas a été mis sur pied pour les jeunes… Et Rossi, qui va vers ses 42 ans, n’a signé que pour une saison. Une conjonction d’éléments qui pousse déjà à une réflexion sur la suite. Et elle est assumée si l’on en croit le chef d’équipe Johan Stigefelt : « nous évaluerons la performance de Rossi dans les premiers mois de l’année et plus tard, nous comprendrons s’il veut continuer aussi en 2022 », explique-t-il sur Motosprint.

Petronas : « s’il décidait de se retirer, nous choisirions un novice »

Et s’il venait à l’idée à Rossi de raccrocher son casque à la fin de l’année, Petronas lui choisirait à nouveau un talent émergent, comme à l’époque Quartararo : « s’il décidait de se retirer, nous choisirions un novice. Parce que notre ambition reste de faire grandir les jeunes, comme nous l’avons fait avec Fabio », explique Stigefelt.

Cependant, il ne faut pas donner trop d’empressement à ce scénario qui pourrait suggérer qu’il est espéré. Alors Stigefelt ajoute : « nous ne pouvons pas cacher que nous sommes un peu nerveux, excités, à l’idée de travailler avec une légende comme Valentino. Mais dans les discussions que nous avons menées jusqu’à présent, tout s’est déroulé à merveille. Je pense que tout ira bien, je suis confiant ». On rappellera que Vale aura pour équipier le vice-champion du monde 2020 en la personne de Franco Morbidelli, un de ses brillants élèves de l’académie.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team