Il s’est déjà passé beaucoup de choses en MotoGP après seulement deux Grands Prix sur le même circuit de Jerez. Des faits dont on parle encore, y compris entre vétérans. Prenez par exemple la chute de Marc Marquez lors de la première course. Un violent accident qui a transformé une remontée incroyable en désastre, puisque la blessure était au bout du chemin. Reste à se déterminer sur les raisons de cette chute. Un trop plein d’enthousiasme de la part d’un pilote transcendé ? Colin Edwards désigne, lui, un autre coupable…

Colin Edwards fait partie de ces pilotes que l’on qualifiera à l’ancienne. Avec un style général qui colle bien avec celui de son pilotage : brut de décoffrage. La religion, c’est la poignée dans le coin et l’audace. Mais depuis, la gestion électronique s’est invitée dans le paysage. Pour le meilleur sans doute, mais aussi parfois le pire. Et c’est sur ce point que la « Tornade Texane » insiste pour expliquer la rafale qui a désarçonné Marc Marquez de sa Honda…

Sur son réseau social, Colin Edwards explique ainsi : « le vrai coupable de la blessure de Marquez ? Ce n’était pas sa faute ». On rappellera que Marc Marquez a été éjecté à 150 km / h, qu’il est resté suspendu une seconde dans les airs avant de s’écraser sur l’asphalte avec une force d’impact de 25,98 G…

« Vous lui faites plus confiance qu’à votre femme jusqu’au moment où… »

La cause serait attribuée à l’électronique de sa Honda RC213V. « Tout ce que je dis, c’est ceci. Lorsque vous avez un système d’aide électronique dans lequel vous mettez essentiellement votre vie entre ses mains, en un sens, vous lui faites plus confiance qu’à votre femme. L’électronique fait toujours la même chose et vous ne vous inquiétez pas. Mais quand le système est confus … ». Il n’y a plus d’échappatoire.

L’ancien champion texan se souvient de ce qui est arrivé à Casey Stoner en 2012 aux États-Unis. Il est à noter que Marc Marquez après l’accident a expliqué que le crash s’est produit après être passé à une cartographie moins puissante après avoir récupéré 13 positions. Un fait qui pourrait appuyer l’hypothèse de Colin Edwards. On se souviendra aussi du commentaire de Jack Miller sur cette chute qu’il a vu de près. Dans son commentaire, il parle de la gestion du contrôle de traction…



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team