Les blessures aux vertèbres de Jorge Lorenzo continuent de lui causer de sérieux problèmes, bien plus compliqués qu’envisagés au début, peu après ses deux chutes des tests de Barcelone puis du Grand Prix d’Assen. Il a donc décidé de s’en expliquer publiquement à l’occasion de ce Grand Prix de Valence, avant que ne commence ce vendredi la première séance d’essais sur le Circuit Ricardo Tormo. Carmelo Ezpeleta, le patron de Dorna, sera présent.

Le Champion espagnol a de grosses responsabilités par rapport à Honda, à Repsol, à Dorna et aussi aux nombreux fans que le soutiennent. Cette conférence de presse sera donc très importante, par rapport à ce Grand Prix ibérique, mais encore et surtout par rapport à la saison prochaine.
Annoncera-t-il se retraite anticipée ?

Jorge déclarait récemment dans nos colonnes : « Je souffre encore de ce problème de dos quand je dors et après chaque séance. Ça va de mieux en mieux. Chaque semaine, je me sens un peu mieux, mais j’en souffre quand même. Si à chaque fois que vous poussez, vous avez une grosse chute, votre confiance sur la moto n’est plus la même. Je pense donc que c’est une combinaison de plusieurs choses. En MotoGP, si vous n’êtes pas en forme à 100% et que vous n’êtes pas en sécurité à 100%, il est très difficile d’être compétitif. Je pense que c’est mon plus gros problème en ce moment. »

 « Je ressens toujours de la douleur, même quand je soulève des poids dans le gymnase. Jusqu’à ce que je me sente bien et que je ne ressente aucune douleur, mon subconscient ne changera pas la puce qui me dira : OK, maintenant je me sens à nouveau normal, maintenant je peux attaquer. »

« C’est difficile. Maintenant, c’est très dur. Si je m’imagine gagner une course, c’est très difficile à imaginer. Mais pour faire ça, je dois être beaucoup, beaucoup plus près du gars le plus rapide. Pour l’instant, ce n’est pas possible. Oui, en MotoGP, tout peut arriver. Tu peux avoir une course étrange. On peut avoir de la chance parfois, mais je ne veux pas gagner une course en ayant de la chance ou en profitant d’une condition étrange. Je veux gagner une course parce que je le mérite et que je suis assez rapide pour battre tout le monde. »

Photos © Repsol Media


Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team