Dani Pedrosa ne lâche pas les troupes KTM dans ce Grand Prix d’Autriche qui est leur rendez-vous national. Dans le box des tuniques orange, il observe et soutient le blason de Mattighofen. Son travail de pilote d’essai a commencé tard à cause d’une blessure, mais il s’est accéléré cet été avec des tests à Brno et sur le Red Bull Ring. Il a donné les détails de sa feuille de route pour développer la RC16…

Au micro du média DAZN, Dani Pedrosa a commenté l’état de forme de KTM à ce stade de la saison du MotoGP : « ils sont à domicile et ils veulent vraiment bien faire. En général avec les tests que j’ai faits ici, nous avons vu que la moto répondait mieux et c’est tant mieux si elle peut profiter de ce travail ».

« C’est une piste où les temps sont plus serrés qu’ailleurs, de sorte que cela peut aussi produire un effet de resserrement des valeurs. On peut rouler en paquet, surtout si l’on est régulier en course ». Ce week-end autrichien a permis de constater des progrès en termes de phase freinage de la part de la KTM. Quelle serait la prochaine étape ? « C’est une réponse compliquée à donner en peu de temps, avec assez de pièces. Vous devez travailler sur plusieurs choses, le plus important à présent est de travailler sur le rythme de course. Il semble que les pilotes puissent faire un chrono parfois, pas toujours, parfois oui, alors nous devons essayer de rendre le pilote plus confiant ».

Qu’attendre de ce Grand Prix d’Autriche pour la marque autrichienne qui a annoncé son retrait du Moto2 ? « Je ne sais pas. La vérité est que Pol Espargaró est très rapide sur un tour et a beaucoup de talent pour cela, mais les temps sont très serrés et ça peut se jouer au millième » a répondu Dani qui martèle que l’important est définitivement le rythme de la course.



Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP