Les coulisses en Formule 1 sont aussi agitées que celles du MotoGP et cette dernière rumeur au sujet de Davide Brivio en est un cas concret. L’Italien fait partie des cadres du team Alpine pour une aventure qu’il a décidé d’embrasser dès la fin de l’année passée et le sacre d’un team Suzuki en MotoGP, dont il était le précieux manager. Son départ précipité a secoué un organigramme à Hamamatsu qui ne s’en est pas remis, la nouvelle distribution des tâches n’ayant pas donné satisfaction. La marque est à présent convaincue qu’il lui faut un vrai fédérateur. Avec cette perspective d’un Brivio qui serait revenu de ses illusions, des retrouvailles seront-elles bientôt à célébrer ? Rien n’est moins certain…

C’est la Gazzetta dello Sport via Corsedimoto qui a lancé un pavé dans la marre en annonçant que Davide Brivio quitterait déjà le team Alpine en Formule 1. Ceci après un an de service, sur les trois qu’il a signé sur un contrat. Les parties en seraient à l’étude des indemnités de départ. La pierre d’achoppement aurait été que l’Italien aurait choisi de vivre aux Emirats Arabes Unis, loin du centre opérationnel d’Enstone, en Grande-Bretagne. Par ailleurs, chez Alpine, il y a trop de personnalités : le PDG Laurent Rossi, le team principal Marcin Budkowski, le directeur Alain Permane et le super consultant Alain Prost. Une piste aux étoiles où Davide Brivio n’aurait pas trouvé sa place.

Davide Brivio

Davide Brivio n’a pas que des soutiens chez Suzuki

Mais tout ceci n’est pas vraiment nouveau et était déjà analysé lorsque Davide Brivio a décidé de s’embarquer dans ce bateau. La Formule 1 joue ce week-end sa grande finale entre Hamilton et Verstappen, ce qui veut dire que les nouvelles arriveront après ce dernier duel pour le titre. Chez Suzuki, on n’est évidemment pas insensible à ce bruit. Le grand chef Sahara avait posé les bases d’une fiche de poste en 2022 avec cet aveu : « mon nouveau rôle de team manager, c’est trop pour moi. C’est fini. Mais tout s’est bien passé avec le soutien des membres de l’équipe. J’essaye de créer une nouvelle structure, de trouver un nouveau team manager pour l’année prochaine. C’est maintenant en phase finale de finalisation », a déclaré Sahara.

Avec cette rumeur Brivio, le dossier du recrutement a de quoi être relancé. Mais chez Suzuki, on ne semble pas prêt à ouvrir spontanément les portes et les bras à un Davide Brivio qui a pris la poudre d’escampette fin 2020. Au sommet de Suzuki, il y aurait un bras de fer entre ceux qui sont en faveur de son retour et ceux qui ne le sont pas. A suivre…

MotoGP, Davide Brivio



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar