Il était temps ! Car, dans quelques heures, sera lancé le dernier test de l’intersaison avant le début des hostilités de la campagne 2019 de MotoGP. Deux événements qui auront lieu au même endroit : au Qatar, sur la piste de Losail. Aprilia était le seul des six constructeurs recensés sur la grille à ne pas s’être encore présenté. Voilà qui est fait. En dernier donc, comme ces deux derniers classements dans le championnat des constructeurs.

Mais cette année, c’est juré, la RS-GP n’aura pas la cuillère de bois. Des investissements ont été faits, des recrutements validés et la dernière version de l’opus de Noale a montré un bon potentiel lors des essais de l’intersaison. Bien que membre du puissant groupe Piaggio, Aprilia peut être considéré comme le plus petit des six constructeurs de la catégorie. “Il n’est pas exagéré de penser que nous sommes un “David” face aux géants de la compétition moto mondiale et cette comparaison ne me pose aucun problème puisque, finalement, David a triomphé“, a déclaré Massimo Rivola, nouveau président d’Aprilia Racing.

Des changements majeurs ont été mis en place pour 2019 avec l’arrivée de Iannone et du nouveau pilote de test / wild-cards Bradley Smith. La nomination de Rivola à la direction sportive permet à Romano Albesiano de se concentrer sur la fonction de directeur technique. Justement, techniquement, on est revenu sur les bases saines de la RS-GP version 2017.

La dernière partie de la saison dernière et les essais de l’hiver ont été fondamentaux d’un point de vue technique“, a déclaré Albesiano. “L’arrivée d’Andrea et de Bradley a apporté de nouvelles informations à la contribution fondamentale d’Aleix, nous aidant ainsi à définir la ligne d’évolution de la RS-GP. C’est un projet qui se concrétise cette saison avec une amélioration générale sous tous ses aspects.

“Beaucoup de travail a été fait. Nous avons apporté des modifications à l’architecture du châssis et à la gestion de l’électronique, laissant ainsi la place à de nouvelles avancées qui se poursuivront tout au long de la saison.

“La réorganisation du département des courses et le renforcement de l’équipe d’essais ont été deux facteurs clés de la préparation au cours de l’hiver, nous permettant de rationaliser les processus et de disposer d’une analyse des données plus précise. Ce sont des aspects essentiels du MotoGP de nos jours.”

Aleix Espargaró, qui est monté sur le podium avec Forward Yamaha en 2014, a signé trois sixième place depuis son arrivée chez Aprilia en 2017, ce qui correspond au meilleur résultat de la marque sous l’ère du quatre temps en MotoGP.

Mais la saison du champion Espagnol a été gâchée par des problèmes techniques, l’obligeant à végéter entre la 15e et la 17e places. Cependant, après s’être senti perdu pendant une grande partie de la saison dernière, Espargaró a déclaré qu’Aprilia avait retrouvé la bonne direction à la fin de l’année dernière et que la machine 2019 constituait une nette amélioration.

Les premiers tests de cette nouvelle saison ont été extrêmement positifs“, a déclaré Espargaró. « J’étais rapide, je me sentais à l’aise sur le RS-GP 2019 et j’ai l’impression que ma marge de progression est bonne. Du point de vue technique et humain, j’ai l’une des meilleures équipes de ma carrière. Nous avons beaucoup de travail à faire, mais je ne peux m’empêcher d’être optimiste. Avec l’arrivée d’Andrea, Bradley et Massimo, nous sommes définitivement plus forts, nous n’aurons donc aucune excuse.”

Iannone est un vainqueur de Grand Prix avec Ducati en 2016 et il est monté quatre fois sur le podium pour Suzuki la saison dernière. Mais il a manqué le dernier jour des essais à Sepang en raison d’une infection à la mâchoire.

Nous sommes confrontés à un gros défi. Le duo entre Aprilia et un pilote italien suscite toujours certaines attentes, il est donc utile de canaliser cela vers une pression positive“, a déclaré Iannone. “J’ai abordé calmement les préparatifs pour 2019. Dans ce sport, le travail d’équipe est fondamental.

«Nous nous sommes améliorés à chaque sortie et, pour être honnête, j’ai été surpris de la rapidité avec laquelle les gars d’Aprilia ont modifié le projet en fonction de mes demandes entre Jerez et Sepang. Nous devons continuer ainsi, améliorant pas à pas. J’ai un bon bon sentiment.”

Smith, qui est monté deux fois sur un podium MotoGP pour Tech3 Yamaha avant de passer deux ans en tant qu’officiel KTM, est à la tête de la nouvelle équipe d’essais Aprilia et fera cinq apparitions comme wildcard cette saison, et ce dès la première manche au Qatar le 10 mars.

Je dois dire que les tests étaient plutôt intéressants. Dans mon nouveau rôle de testeur, j’ai essayé d’être aussi analytique que possible et j’étais à la disposition complète de l’équipe“, a déclaré Smith. “Le shakedown en Malaisie s’est plutôt bien passé. Je suis ravi qu’Aleix ait pu profiter de notre travail, trouvant tout de suite un sentiment positif avec la nouvelle RS-GP.

“Mon objectif est de continuer à bien travailler avec l’équipe de test Aprilia et de me rapprocher du rythme d’Aleix et d’Andrea dans les courses où je serai engagé. Nous avons un potentiel technique et humain exceptionnel.”

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini