C’était un objectif et il a été atteint. Dans ce MotoGP à la concurrence exacerbée, entrer dans le top 10 c’est comme une tête de pont vers plus si affinités. Un palier qu’Aprilia si élogieux avec sa recrue Iannone aux abonnés absents a franchi avec son soldat Aleix Espargaró. La nouvelle RS-GP n’est pas si mal. Et cette fois, elle s’est nettement détachée de son cauchemar depuis deux ans : le KTM RC16…

Après la troisième journée d’essais IRTA à Sepang, Aleix Espargaró s’est félicité de sa nouvelle moto et a déclaré avec satisfaction : « nous avons une bonne base ». Mais l’Espagnol sait aussi où Aprilia doit encore se développer.

Après la simulation de course réussie de la veille, Aleix Espargaró a concentré ses efforts sur la chasse au chrono lors de la troisième et dernière journée d’essais en Malaisie. Le pilote de Granollers, âgé de 29 ans, a terminé septième sur la feuille de temps, avec un retard de 0,783 seconde sur le chrono le plus rapide de la journée de Danilo Petrucci. Il commente : « nous nous sommes concentrés sur le temps au tour avec peu de carburant à bord, car nous avions eu des problèmes l’an dernier dans cette configuration ».

Il précise : « les plus gros progrès ont été réalisés sur ma position sur la moto. On se sent beaucoup plus à l’aise et beaucoup mieux que la saison dernière. L’électronique s’est également améliorée. L’accélération à la sortie des virages lents, l’un de nos points faibles l’an dernier, est meilleure. Nous avons pu faire un pas en avant ».

Et quel est le programme des prochains essais au Qatar ? Aleix révèle : « il est important d’essayer la moto 2019 sur un circuit différent pour mieux la comprendre. Je m’attends donc à ce que le premier jour soit un peu comme un shakedown. Après cela, bien sûr, il s’agira d’essayer de nouvelles pièces et de préparer la saison. Parce que la première course de l’année est toujours très importante ».

Dès lors, que manque-t-il encore à la RS-GP 2019 ? « C’est une très bonne moto, car c’est une évolution de la version 2017 que je m’attendais à avoir l’année dernière » souligne celui qui a souffert à ce point la saison dernière qu’il a bouclée au dix-septième du championnat. « Je ne sais toujours pas pourquoi nous avions fait cette moto. C’était une conception complètement différente. Celle de cette année s’harmonise beaucoup mieux avec mon style de pilotage. Je peux rouler de manière agressive et quand je vais à la limite avec des pneus neufs, je fais de bons temps au tour. C’est bon signe ».

Il termine sur Speedweek : « la prochaine étape est que nous devons trouver plus de puissance. Nous avons beaucoup travaillé sur l’électronique, mais si vous regardez la feuille des temps avec les pilotes Ducati, il est clair que vous avez besoin de puissance en MotoGP pour être devant ».

MotoGP, Test Sepang J3 : chronos

19Danilo PetrucciDucati GP191:58.239
263Francesco BagnaiaDucati GP181:58.3020.0630.063
343Jack MillerDucati GP191:58.3660.1270.064
44Andrea DoviziosoDucati GP191:58.5380.2990.172
512Maverick ViñalesYamaha M11:58.6440.4050.106
635Cal CrutchlowHonda RC213V1:58.7800.5410.136
741Aleix EspargaróAprilia RS-GP1:59.0220.7830.242
821Franco MorbidelliYamaha M11:59.1410.9020.119
930Takaaki NakagamiHonda RC213V1:59.1480.9090.007
1046Valentino RossiYamaha M11:59.1550.9160.007
1193Marc MárquezHonda RC213V1:59.1700.9310.015
1242Álex RinsSuzuki GSX-RR1:59.1800.9410.010
136Stefan BradlHonda RC213V1:59.3681.1290.188
1453Tito RabatDucati GP181:59.4851.2460.117
1536Joan MirSuzuki GSX-RR1:59.4861.2470.001
1620Fabio QuartararoYamaha M11:59.4971.2580.011
175Johann ZarcoKTM RC161:59.6401.4010.143
1844Pol EspargaróKTM RC161:59.7511.5120.111
1988Miguel OliveiraKTM RC161:59.9491.7100.198
2017Karel AbrahamDucati GP182:00.3782.1390.429
2155Hafizh SyahrinKTM RC162:00.7662.5270.388
2250Sylvain GuintoliSuzuki GSX-RR2:00.9902.7510.224
2338Bradley SmithAprilia RS-GP2:00.9952.7560.005
2466Mika KallioKTM RC162:01.0202.7810.025
25T2Nakasuga/FolgerYamaha M12:01.2433.0040.223
26T1Jonas FolgerYamaha M12:01.7193.4800.476

Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini