Le triple vice-champion du monde Dovizioso, a donc mis un terme à sa relation de huit saisons avec Ducati et, par la même occasion, il a mis entre parenthèses sa carrière de pilote MotoGP. Une décision étonnante de la part de celui qui a ramené 40 podiums et 14 victoires à l’usine de Borgo Panigale. Mais aussi la révélation d’une période pas si simple à vivre, forgeant une conviction de ne plus vouloir transiger. Cela étant dit, le temps s’écoule vite en Grand Prix, surtout pour les absents. Mais le pragmatique Dovizioso en a bien conscience…

Carmelo Ezpeleta le patron de Dorna le regrette déjà, et chez Honda, on ne le rayera pas des cadres et de la liste des possibles tant qu’un bulletin médical rassurant n’arrivera pas du côté de Marc Marquez. Il en est ainsi en cette trêve hivernale d’un Andrea Dovizioso qui n’est pas oublié alors que la trêve hivernale s’entame et que la saison 2021 se fera officiellement sans lui. Mais qui sait ce qui peut se passer en MotoGP ?

Ce qui est acquis en revanche, c’est la terrible érosion du temps. Andrea Dovizioso le sait : « je dis toujours : les gens oublient vite le passé ». Et il explique ce qui pourrait l’attendre bientôt en rappelant ses débuts chez Ducati : « je ne pense pas que quiconque se serait attendu à ce que je fasse aussi bien avec Ducati. Pour être honnête, moi non plus, si vous considérez où nous avons commencé et jusqu’où nous sommes allés ».

Dovi ajoute : « ce qui s’est passé ensuite est que nous avons remporté beaucoup de victoires et nous nous sommes battus pour le titre pendant trois ans. C’était mieux que prévu. Mais pour que ça se termine comme cette année s’est déroulée … En toute honnêteté, je m’attendais et espérais que ça finirait mieux. Mais c’est le sport moto ». En effet, Dovizioso n’est monté que deux fois sur le podium cette saison, avec la troisième place à Jerez et une victoire sur le Red Bull Ring.

Dovizioso est heureux d’avoir suscité de l’émotion

Ce que devrait ajouter Dovi dans son analyse, c’est que les mauvais résultats résistent mieux au temps que les bons qui passent assez vite … Mais l’Italien pense que ce qui compte, c’est surtout l’émotion la joie et les satisfactions qu’il a pu apporter aux fans en un seul instant : « si vous avez le pouvoir de susciter des émotions chez les gens, et que j’ai eu la chance ces trois dernières années de le faire, c’est juste ‘wow’, c’est inestimable. Tout le monde ne peut pas faire ça et le fait que je sois dans cette situation est juste une bonne chose ».

On restera donc sur ce bon sentiment, même si … « Je crois qu’il y a beaucoup de gens chez Ducati qui sont très compétents, et c’est pourquoi on aurait pu faire autre chose, pas mieux ou pire, mais de différent. Je suis désolé de ne pas avoir pu influencer cela ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team