Un Valentino Rossi qui poursuit sa carrière au-delà de 2020 est un pilote qui sera sur une Yamaha d’un niveau technique qui n’aura rien à envier aux machines officielles. Mais qui ne sera pas aux couleurs de l’usine. Il ne faut donc pas être grand clerc pour en conclure que le Doctor deviendrait alors un pilote du team satellite Petronas. Ce dernier fait celui qui entend mais qui n’écoute pas. Ce qui n’est pas sans générer une certaine angoisse parmi ses membres, et non des moindres !

Avec Razlan Razali, Wilco Zeelenberg et Johan Stigefelt s’exprimant à tour de rôle dans la presse, le team Petronas Yamaha fait parfois un peu figure d’hydre à trois têtes, tout comme chez Ducati. Chacun s’exprime à sa façon, et sur le cas d’un Valentino Rossi en approche, il semble que ce dernier causerait plus de gêne que d’enthousiasme, surtout du côté du Malaisien, qui, après tout, représente celui qui paye l’orchestre.

Reste que le trio s’accorde sur le fait que Valentino Rossi n’a pas pris langue avec eux pour discuter d’un contrat. Sur ce thème, Stigefelt, qui est tout de même le team manager de l’équipe, livre la dernière tendance sur sportfair.it qui reporte un extrait d’une interview réalisée par Michel Turco pour le magazine français GP Racing: au sujet des décisions qu’il doit prendre pour la composition de son équipe 2021 : « effectivement, ça n’est pas très simple, je ne cache pas que je suis un peu anxieux par rapport à cette situation. »

Il précise: « La Yamaha est une bonne option pour un débutant, tout le monde le sait. Mais bien sûr, la grande question c’est Valentino. Pour le moment, nous sommes ouverts. C’est à lui de décider ce qu’il veut faire à l’avenir. S’il veut continuer ou non. Nous allons continuer nos discussions régulières avec Yamaha. Ni Razlan ni moi n’avons parlé directement avec Valentino. Pas encore. Pour l’instant, nous avons juste discuté avec Yamaha. »

A suivre !

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team