Ducati se lance dans la mobilité électrique non pas en proposant au marché des modèles particuliers mais en se taillant d’abord une réputation à travers la compétition. C’est la petite surprise en prélude d’un nouveau Grand Prix à Misano qui s’annonce riche en révélations. La veille, on avait cru à une panne d’alimentation généralisée pour le MotoE avec l’annonce de l’enseigne Energica de se retirer de la fourniture exclusive du plateau fin 2022. Mais voila que Ducati apporte la lumière en mettant au courant de son intention de prendre le relais dès 2023 et jusqu’en 2026. Les rouges partent de zéro à la conquête de l’énergie verte.

La moto électrique en Grand Prix restera une affaire italienne. En effet, le plateau du MotoE est actuellement fourni par la marque Energica avec son modèle Ego Corsa. Il produit environ 120kW de puissance pour un poids important de 260kg. Sur la piste, cela équivaut à des temps au tour comparables à ceux de la catégorie Moto3, bien que sur des distances de course plus courtes, et à une vitesse de pointe de 260km/h. Les pneus sont fournis par Michelin et les suspensions par Ohlins. Les machines Energica s’avèrent d’une fiabilité à toute épreuve, aucune défaillance technique n’ayant en jamais été à déplorer en course, l’affaire des incendies relevant de la phase de recharge.

Certes, mais au terme de la saison 2022, Energica ne sera plus là. Une annonce qui a inquiété car personne n’est en mesure de prendre la relève au vu de l’état du marché. Mais on ne regardait pas du bon côté, et c’est Ducati qui vient de nous le rappeler avec cette annonce : la firme de Borgo Panigale prendra la relève de ses compatriotes… Alors qu’elle n’a pas la moindre moto avec une batterie à se reprocher

La nouvelle a été annoncée par le PDG de Ducati, Claudio Domenicali, à la veille du Grand Prix d’Émilie-Romagne : « nous annonçons aujourd’hui l’entrée de Ducati dans la mobilité électrique. Nous avons conclu un accord avec Dorna pour être le fournisseur unique du championnat MotoE de 2023 à 2026 » dit le grand patron. « C’est une étape très importante pour nous parce que nous continuons à faire ce que nous faisions dans le passé mais avec la technologie qui, à coup sûr, arrivera sur les motos de production à deux roues dans le futur ». La Ducati électrique pour tous arrivera donc bel et bien, et c’est la seconde nouvelle !

« Chez Ducati, nos valeurs fondamentales sont le style, la sophistication et la performance, nous avons donc décidé d’entrer dans la mobilité électrique par le haut et il n’y a pas de meilleur moyen que la compétition pour tester et apprendre » dit le boss entretenant ainsi l’idée que Ducati est une entreprise à haute valeur ajoutée technologique. « Nous voulons que nos ingénieurs deviennent aussi bons qu’ils le sont pour développer des moteurs à combustion interne et je pense que tout le monde peut dire que notre moteur en MotoGP est l’un des plus rapides, sinon le plus rapide ».

« Nous pensons que c’est le bon moment continue Claudio Domenicali qui pense déjà à un cahier… des charges : « pour les motos, le principal problème avec l’électrique est le poids, et donc en fait nous avons un programme afin de rendre la moto aussi légère que possible. Je pense que c’était l’une des parties gagnantes de notre programme pour Dorna ».

Ducati monte en puissance politique, économique et stratégique en Grand Prix

« Il y a cette impression que la mobilité électrique est ennuyeuse, mais j’ai testé des voitures de 1000kW et c’est la chose la plus impressionnante que j’ai jamais conduite. La réponse à l’accélérateur est très vive. L’électrique est un moteur passionnant. Le principal problème est le poids, qui est un problème plus facile à résoudre pour les voitures. La technologie n’est pas encore prête pour faire une moto légère et sportive, mais nous voulons être prêts pour l’avenir » assure l’Italien.

Cependant, Domenicali a ajouté que l’accord MotoE ne signifie pas que Ducati mise entièrement sur l’énergie électrique, mais essaie plutôt de rester à la pointe des options en énergie verte. « Nous ne pensons pas qu’il soit évident que l’avenir des motos sera complètement électrique. Les carburants écologiques pourraient également jouer un rôle, ce qui pourrait signifier que la technologie actuelle peut se poursuivre », a-t-il déclaré, ouvrant ainsi la voie à une évolution non plus du MotoE mais carrément du MotoGP…

Lors de la conférence de presse dédiée, lePDG de Dorna, Carmelo Ezpeleta, a également laissé entendre que des carburants neutres en carbone pourraient être utilisés dans les catégories conventionnelles des Grands Prix à l’avenir. On notera qu’avec six MotoGP sur la grille de départ de la discipline majeure des Grands Prix, et la fourniture du futur plateau du MotoE, Ducati occupe un espace stratégique, politique et économique de plus en important en Grand Prix. Les Japonais ne semblent plus avoir l’initiative…

Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports : « Nous sommes très fiers d’annoncer que Ducati est le nouveau constructeur unique de la Coupe du Monde FIM Enel MotoE. Avec leur incroyable histoire en compétition, c’est un honneur d’accueillir cet engagement de l’un des constructeurs les plus connus du paddock et de relever ce nouveau défi ensemble. Nous sommes impatients de voir ce que l’avenir nous réserve et de continuer à observer le développement et la croissance de cette technologie, le paddock du MotoGP et le MotoE continuant à stimuler l’innovation et l’évolution de l’industrie motocycliste, tout en créant un spectacle incroyable sur la piste.

Nous tenons également à remercier Energica pour le rôle important qu’elle a joué dans la création et la croissance de la Coupe du Monde FIM Enel MotoE. Ils ont apporté une contribution inestimable pour faire de la série ce qu’elle est aujourd’hui, alors que nous attendons avec impatience une autre saison de course ensemble en 2022, en amont de cette nouvelle ère.  »

 

 



Tous les articles sur les Teams : Ducati Team