MotoGP : en regardant KTM, Honda et Puig peuvent regretter d’avoir laissé partir Dani Pedrosa

par | 26 août 2020

KTM connaît une brillante saison en cette année 2020 qui serait l’an 1 d’un monde d’après. Mais qui évolue suivant les bases données par celui d’avant. Et chez les Autrichiens, on a bien travaillé avant d’en arriver à comptabiliser deux victoires en cinq Grands Prix disputés. Ceci pour mieux se positionner troisième au classement des constructeurs, à six points du leader provisoire Yamaha et à cinq longueurs du second Ducati… La maison de Mattighofen a cru en ses forces, a investi dans sa filière, et a su profiter de la suffisance de la concurrence qui a laissé échapper quelques éléments précieux…

KTM peut profiter légitimement de cette bonne période en MotoGP avec le sentiment de travail bien fait. Brno, puis les deux rendez-vous sur le Red Bull Ring ont confirmé ce que Jerez avait laissé entrevoir : la RC16 va bien. Pol Espargaró, dans les murs depuis le lancement du projet MotoGP, a beau dire que cette moto est la sienne, il est tout de même le seul, avec le rookie Lecuona, à ne pas avoir encore gagné avec.

Et d’abord, est-il légitime lorsqu’il réclame la paternité de la RC16 actuelle ? Sans doute un peu. Mais d’aucuns dans le paddock s’accordent aussi à dire que le gros coup réalisé par KTM a été d’embaucher un Dani Pedrosa qui n’intéressait plus personne chez Honda. Carlo Pernat analyse ainsi sur GPOne : « je dirais que KTM a fait une grande moto, mais surtout une excellente politique jeunesse. Mais la clé de tout est Pedrosa, une perle de Honda et Puig qui l’ont laissé partir. Ils ont fait une moto gagnante, avec laquelle Binder et Oliveira ont tous deux gagné. Une excellente stratégie ».

KTM et Pedrosa sont à Misano pour trois jours d’essais

Dani Pedrosa a fait sa carrière chez Honda et Puig a longtemps été son manager. Les deux se sont écartés de lui, pour tout miser sur Marc Marquez qui leur a donné raison jusqu’à ce qu’il soit gravement blessé. Depuis, la marque de Tokyo constate qu’elle n’a pas décroché le moindre podium sur les cinq premières courses de la saison. Jamais ça ne lui était encore arrivé depuis son retour en catégorie reine il y a 38 ans.

Pendant ce temps, KTM a construit sa moto, avec sa recette du cadre tubulaire acier, l’a équipée de ses suspensions WP, la voit vaincre avec deux pilotes qui sont des purs produits de sa filière, et constate le bon travail effectué en développement par Dani Pedrosa. Un effort qui se poursuit en ce moment sur le tracé de Misano qui sera le théâtre des deux prochains Grands Prix.

En effet, et durant trois jours, Aprilia, Ducati et KTM sont à Misano avec les pilotes d’essai Pirro, Savadori et Pedrosa pour collecter des données importantes sur le nouvel asphalte en vue des deux prochaines courses en Italie…

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP