Les spéculations vont bon train en MotoGP depuis que le divorce entre Viñales et Yamaha a été prononcé. La relation cessera à la fin de cette année alors qu’elle aurait dû se prolonger jusqu’au terme de la prochaine. Il faut donc d’ores et déjà chercher son remplaçant et il n’y en a pas pléthore. Chez le constructeur, on élargit donc l’horizon des recherches au-delà du paddock des Grands Prix pour se souvenir qu’il y a aussi du potentiel dans ses rangs en WSBK. Deux pilotes sont ainsi regardés : Toprak Razgatlioglu et Garett Gerloff. Avec aussi le retrait probable de Valentino Rossi, les deux pourraient même montés en même temps en MotoGP…

Une perspective ferait sensation, et notamment en WSBK, catégorie oubliée depuis quelques années par le MotoGP lorsqu’il faut garnir ses rangs. Mais une idée que le manager du WSBK Paul Denning n’écarte pas depuis l’événement Viñales. « Je peux imaginer que Garrett et Toprak sont candidats pour le MotoGP. Cela dépend des chances et du timing », a déclaré Denning dans une interview à Motorsport-Total.com. « Nous aimerions les garder tous les deux ici », déclare Paul Denning mais il précise aussi : « si quelqu’un obtient une bonne offre MotoGP, Yamaha ne se mettra pas en travers du chemin ».

Toprak Razgatlioglu roule pour Yamaha depuis 2020. Gagner le championnat du monde Superbike est la priorité absolue. Par conséquent, le Turc n’a pas tenté la pige de Morbidelli à Assen en MotoGP, aussi parce que des contrats commerciaux en cours rendaient le transfert compliqué. Au lieu de cela, Garrett Gerloff a embrassé l’opportunité et a montré une performance intéressante.

« Je ne peux pas parler pour Garrett. Mais dans le cas de Toprak, je sais que sa motivation est de gagner », a affirmé Paul Denning. « Je ne peux pas parler pour lui, mais je peux imaginer qu’il préférerait être Champion du Monde Superbike plutôt que de terminer sixième en MotoGP ».

Garrett Gerloff, quant à lui, peut certainement imaginer courir en MotoGP à l’avenir. L’Américain a déjà su se mettre sous les feux de la rampe lors d’un remplacement temporaire de Valentino Rossi au début du Grand Prix de Valence 2020. Lors des séances d’essais humides du vendredi, il s’était montré assez à son avantage avec une Yamaha M1 inconnue et sur une nouvelle piste pour lui.

Razgatlioglu Viñales

Viñales : Gerloff et Razgatlioglu sont sur la liste Yamaha

« Il a eu des débuts difficiles au niveau météo. Ce vendredi, c’était humide, puis mi-humide, puis mi-sec. C’était une journée moche au niveau météo », se souvient Paul Denning. « Il est resté détendu et a laissé son talent parler. Il a roulé aussi vite qu’il le pouvait et ne s’est pas inquiété. Il a fait un travail fantastique ».

« Je sais que cela a impressionné Lin Jarvis et l’organisation Yamaha MotoGP. C’était une bonne publicité pour le Championnat du Monde Superbike », a commenté Paul Denning, expliquant : « il n’avait pas encore gagné de course dans le Championnat du Monde Superbike et il n’était pas toujours au sommet non plus. Avec la MotoGP-Yamaha, il était instantanément rapide ». Et il termine avec cette remarque : « d’un autre côté, nous avons vu des pilotes dans le passé qui venaient du MotoGP et avons été surpris que le niveau au sommet du Championnat du Monde Superbike soit très élevé ». Effectivement, des anciens pilotes MotoGP qui ont participé au Superbike WM ont eu des problèmes. Le plus récent étant Tito Rabat qui souffre cette saison sur la Ducati.

Viñales

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Garrett Gerloff, Maverick Vinales, Toprak Razgatlioglu

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Petronas Yamaha Sepang Racing Team