Le dimanche 27  juin 2021, Marc Márquez a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit d’Assen, à l’issue du Grand Prix des Pays-Bas.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, auteur de son deuxième meilleur résultat depuis son retour à la compétition avec une septième place à l’arrivée. Un classement qui était loin d’être acquis après deux chutes plus tôt dans le weekend (dont un impressionnant highside le vendredi) et une piètre 20e place en qualifications.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Marc Márquez sans la moindre mise en forme.


 

Après votre gros accident de vendredi et celui survenu lors des qualifications, cette septième place sonne un peu comme une victoire. Est-ce votre sentiment ?

« Cela n’a clairement pas été un weekend facile, surtout avec ce gros accident vendredi. Sur le plan physique, en particulier hier, c’était assez difficile. Mais là la première chose que j’ai faite en rentrant au garage c’est de remercier toute l’équipe et tous les ingénieurs du HRC, car vendredi j’étais très en colère contre ce qui s’est passé, et d’un jour à l’autre ils ont fait un travail incroyable et ont modifié plusieurs choses au niveau de l’électronique. »

« C’était important pour regagner de la confiance. Cette réaction rapide a donc été d’une bonne aide, et je me suis mieux senti sur la moto, plus en sécurité. Après c’est vrai que ma chute d’hier était plus de ma faute. Aujourd’hui cela a été difficile de bien appréhender la course en partant depuis la dernière ligne de la grille. J’ai beaucoup attaqué au début, et j’ai perdu pas mal d’énergie, mais ensuite j’ai été impressionné par ma performance durant toute la course, et même fier, je dois dire, car c’est la première course disputée sur un circuit tournant à droite où je finis bien. C’est sûr que physiquement j’ai davantage souffert, car cette piste est très exigeante du point de vue physique. La moto avait le potentiel pour finir sur le podium, et ça c’est quelque chose qui me rend heureux. »

« La moto avait le potentiel pour finir sur le podium »

Pouvez-vous nous en dire plus sur les améliorations apportées au niveau de l’électronique ?

« J’ai eu une conférence téléphonique avec le Japon ainsi qu’avec l’équipe d’essais, et ils ont trouvé divers paramètres qui n’étaient pas optimisés. Le fait qu’ici nous ayons eu un nouvel asphalte a procuré un grip plus élevé que d’habitude, et peut-être que parfois le TC [Traction Control] allait trop loin. C’est typiquement ce qui s’est passé vendredi. »

« Ils sont revenus sur certains paramètres qui m’ont permis de regagner pas mal de confiance, et ensuite je me suis mis à très bien piloter, en particulier avec les pneus usés. Lors de la première partie de la course j’avais la sensation effectivement de bien piloter mais de ne pas être à l’aise. Mais lors de la seconde partie j’ai progressé au niveau des sorties de virage, et cela est dû aux améliorations liées à l’électronique. »

 

 

C’est une longue pause estivale qui s’annonce [cinq semaines avant la prochaine manche, qui se tiendra début août sur le Red Bull Ring, en Autriche, ndlr]. Qu’avez-vous prévu aussi bien pour vous que l’équipe pour la moto en vue de l’Autriche ?

« Déjà, je vais faire un break d’au moins une semaine et demie. C’est un besoin que je ressens aussi bien du point de vue physique que du point de vue mental, et même plus pour ce dernier. J’ai besoin de me reposer. J’ai eu droit à une opération au niveau de l’épaule, puis au niveau du bras. Cela fait quasiment deux ans que je n’ai pas eu de vacances, donc là j’en ai vraiment besoin tout de suite. »

« Le nouveau châssis a été clairement une amélioration »

« Je vais passer du bon temps avec les amis, et ensuite j’aurai tout le temps pour travailler. Mon plan, si mon bras le permet, est de me remettre derrière le guidon car jusqu’ici j’ai pris les Grands Prix les uns après les autres. Mais là j’aimerais beaucoup rouler en vue du GP d’Autriche. De son côté la HRC travaille beaucoup. Nous avons reçu ce weekend le premier item qui fonctionne bien, c’est-à-dire le châssis que j’ai utilisé en course, et c’était clairement une amélioration. Cela nous donne donc un surplus de motivation, en particulier pour les ingénieurs, car dans leur cas si les améliorations s’avèrent finalement ne pas en être, alors c’est facile d’être découragé. »

 

MotoGP Assen – Classement de la course

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team