La catégorie intermédiaire des Moto2 n’acceptant pas de wildcard en cette première année du moteur Triumph, c’est en MotoGP et Moto3 que pourront figurer les entrées occasionnelles en Grand Prix en cette saison 2019.

MotoGP :
Point question de teams privés rêvant de briller au firmament du sport motocycliste, mais uniquement des pilotes d’essais des constructeurs, à la fois récompensés pour leurs services rendus à l’abri des projecteurs mais aussi pour tester en condition de course telle ou telle nouveauté.

  • Stefan Bradl, champion du monde Moto2 en 2011, s’alignera pour la 179e fois en Grand Prix, après 5 saisons complètes en MotoGP et 5 wildcards ou remplacements l’année dernière.

Avec comme meilleur résultat en catégorie reine une 2e place à Laguna Seca en 2013, le pilote d’essais Honda qui possède 7 victoires en Grands Prix essaiera de rentrer à nouveau dans le Top 15, comme il l’a fait l’année dernière à Sepang (13e) et Valencia (9e).

  • Parallèlement à son engagement en MotoE, Bradley Smith officie surtout pour Aprilia dont il est l’actuel pilote d’essais officiel.

Malgré 219 départs en Grand Prix, le Britannique de 28 ans n’est monté qu’à 3 reprises sur la plus haute marche du podium, en 125cc.

Déjà wildcard cette année au Qatar, cette expérience s’est terminée par terre au virage #1 à 2 tours de l’arrivée alors qu’il occupait la dernière position. Objectif ? Tapi dans l’ombre de Iannone, faire mieux !

Moto3 :

  • Stefano Nepa n’est pas un inconnu dans le monde des Grands Prix. Titulaire dans l’équipe CIP pour remplacer Makar Yurchenko à partir d’Assen l’année dernière après avoir fait une wildcard au Mugello, l’Italien de 17 ans qui roule maintenant en championnat FIM CEV s’alignera pour son 13e départ en championnat du monde, avec en mémoire sa 12e place obtenue à Valencia l’année dernière. Il pilotera à Jerez sa KTM du team Fundacion Andreas Perez 77, soit la structure Reale Avintia Academy Moto3 aidée par Jorge Lorenzo au travers de Skull Riders.
  • Autre pilote de cette équipe espagnole, wildcard à Jerez, le Brésilien né au Japon, Meikon Kawakami (17 ans) dont le parcours a débuté sur l’archipel nippon avant de se dérouler en Amérique du Sud sous la houlette d’Alex Barros.  Deux titres en championnat du Brésil GPR250 (2014) et Moriwaki Cup 250 (2016) lui ont ouvert les portes de la Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2017 avec des résultats plutôt intéressants et un classement au 14e rang, un résultat qu’il rééditera l’année suivante tout en faisant son entrée en championnat du monde FIM CEV Moto3 Junior, avec une KTM du team Laglisse Academy. Une année d’apprentissage avec seulement 1 point inscrit en 2018, alors que 9 l’ont déjà été lors de la manche inaugurale 2019 à Estoril.



Tous les articles sur les Pilotes : Bradley Smith, Stefan Bradl, Stefano Nepa