Fabio Quartararo a fait sa place dans le paysage MotoGP et dès sa première année. Si elle n’est pas encore tout à fait au soleil, elle est déjà orientée plein sud et promet de prendre de la valeur… Puisque l’on parle d’un sud dont il est d’ailleurs origine, le Français ayant ses racines à Nice, il est une Principauté qui prend de plus en plus les atours d’un centre d’entrainement privilégié pour les champions en Grand Prix. Il s’agit d’Andorre qui, comme à Tavullia, à ses « rancheros » !

Fabio Quartararo est un Niçois qui passe pas mal de temps en Andorre. Ce qui, en ce qui le concerne, n’est pas la porte à côté puisqu’il passe de la frontière des Alpes au pied des Pyrénées. Mais la Principauté a des attraits. Au point de faire de l’ombre à la VR46 Riders Academy de la superstar Valentino Rossi

Ainsi, plusieurs pilotes y ont un pied à terre et s’y retrouvent pour s’entraîner de concert. Le tricolore explique ainsi : « j’habitais en Espagne avec mon manager, mais de nombreux pilotes sont maintenant en Andorre pour s’entraîner ensemble. Être capable de s’entraîner avec les pilotes contre lesquels vous courez, comme Jack Miller, nous aide à nous battre sur la piste. Nous sommes déjà cinq pilotes du championnat à rouler ainsi sur des motos, cela aide », a déclaré Quartararo.

« J’ai eu un peu de mal à dépasser. Il n’y a pas de meilleur moyen de s’entraîner que de piloter chez soi avec les gens que vous affrontez », a déclaré avec enthousiasme la jeune star de Petronas Yamaha à propos des conditions en Andorre, où Maverick Viñales, les frères Espargaró ou Álex Rins sont résidents.

« Nous pouvons presque recréer ce que Rossi fait au ranch. Ce n’est pas une académie, mais vous pouvez vous entraîner avec les pilotes que vous appréciez et apprendre d’eux. » Fabio rappelle ainsi la démarche liée au groupe dirigé par Valentino Rossi, qui utilise régulièrement ses protégés VR46 dans son ranch de Tavullia Riders Academy pour garder la forme.

L’effet de groupe fonctionne également en dehors d’Andorre : « j’ai passé un mois en janvier avec Jack et Marcel Schrötter en Californie. Nous allons essayer de répéter cela car c’était très utile », a souligné “El Diablo” sur Speedweek.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team