Les pilotes MotoGP ont vécu ce dimanche une expérience inédite qui ne les a pas vraiment réjouis : regarder un Grand Prix depuis leur télévision ! Passer de vedette du clou du spectacle à simple spectateur est un effet secondaire d’un Coronavirus qui donne des maux de tête aux organisateurs d’un championnat du monde. Et c’est justement le cas du MotoGP. Pour tuer le temps, Fabio Quartararo s’est offert une petite intervention sur les ondes de Canal+…

Fabio Quartararo attend beaucoup de cette saison 2020 de MotoGP au guidon de sa Yamaha Petronas, mais encore faudrait-il qu’elle commence. En fait, le Français patiente tout court, comme ses compagnons de jeu. Privé de Qatar, contraint de repousser son voyage vers la Thaïlande, plus vraiment certain de devoir prendre son billet pour Austin, il est cependant un peu plus libre de ses mouvements que certains du côté de Tavullia

Sur Canal+ et avant de profiter par écran interposé de la course de Moto2, il a commenté : « je regarde hélas les courses de loin car je ne suis pas au Qatar. John (McPhee) a fait un bon Grand Prix en Moto3. Je suis content pour lui car c’est une bonne personne. Mais ce n’est pas facile on ne sait pas quand ça va commencer.».

« Mentalement c’est compliqué, car on vit avec l’objectif de la course dans une semaine et ça nous fait nous entraîner avec plus de force, plus dur pour être prêt. Mais je suis mon programme d’entrainement à la lettre. Physiquement, je reste dans mon programme, je fais des gros entraînements et je sais que je suis fort. Je continuerai jusqu’à remonter sur la motogp. Je fais aussi du motocross le plus possible. Je suis content, car sur une moto, il ne faut pas perdre les sensations, même si ce n‘est pas une motogp ». Puis il termine : « mais c’est long… »

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team