La décision du gouvernement italien d’imposer des conditions strictes de circulation pour quasiment 15 millions de ses concitoyens afin de freiner la propagation du coronavirus a marqué les esprits. Mais à toute règle existe des exceptions. Ainsi, les régions du nord de l’Italie sont riches d’activités dédiées à la course. Noale pour Aprilia, Tavullia pour Valentino Rossi. Un coup fatal pour le lancement de la saison MotoGP ? Voire ! Parce que, pour la Formule 1, Ferrari, dans la zone aussi rouge que ses bolides, peut embarquer pour l’Australie, où devrait se dérouler le premier Grand Prix de l’année, le week-end prochain…

En Italie, la décision a été forte, mais son application se vit au cas par cas… En MotoGP, on craint pour le team officiel Aprilia, l’équipe d’usine Yamaha, on tremble pour Ducati qui n’est pas loin des régions confinées, tandis que Valentino Rossi comme Morbidelli et Bagnaia ne peuvent a priori plus voyager.

La Formule 1, elle, doit théoriquement faire le deuil de Ferrari, ce qui condamnerait le premier meeting de la saison à Melbourne, dans une semaine. Seulement voilà, pour le moment, la porte reste ouverte… Par le biais d’un communiqué de presse envoyé ce dimanche après-midi, l’équipe de Maranello confirme qu’elle participera bien au Grand Prix d’Australie 2020 et qu’une partie de l’équipe est déjà sur place. Pour le reste des employés qui n’ont pas encore rejoint l’Australie, Ferrari assure que les départs se passent comme prévu. A suivre…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team