Franco Morbidelli a passé une heureuse journée en ce samedi jour des qualifications au Mans, à ceci près que son genou a vrillé au moment le plus inattendu. C’est en rentrant dans son box au terme de la FP3 et en voulant s’entraîner à un changement de moto qu’il s’est effondré. Un ménisque gauche est suspecté mais il en faudra plus pour mettre au repos le pilote Petronas. Car à part ça, il a été dans le coup, y compris sous la pluie. Ce qui fait toujours oublier la douleur…

Franco Morbidelli s’élancera d’une bonne quatrième place dans ce Grand Prix de France qui n’avait pas si bien commencé le vendredi. Le vice-champion du monde 2020 commandera la seconde ligne d’une grille de départ où l’on retrouvera trois Yamaha parmi les quatre premiers plots. Le pilote italo-brésilien sera en bonne compagnie puisque Johann Zarco (Ducati Pramac) et Marc Marquez (Repsol Honda) seront à ses côtés.

« Aujourd’hui, nous avons fait une bonne qualification. Nous sommes au deuxième rang et il est important de commencer à partir de haut de la grille » commente l’équipier d’un Valentino Rossi neuvième. « Nous sommes allés vite dans toutes les conditions, aussi bien sur une piste très humide que très sèche. Cela me rend heureux et j’espère que demain sera une bonne journée comme aujourd’hui ou même mieux. Ce matin sur le mouillé, je roulais bien, nous avons fait un pas en avant dans ce domaine également. S’il pleut, j’essaierai de répéter ce que j’ai fait dans FP3 ».

Mobidelli France

Morbidelli était déjà soigné pour son genou

Il ajoute : « j’espère pouvoir me battre pour le podium en raison des caractéristiques de la piste et de l’état de forme dans lequel nous sommes. Cette année nous nous sommes améliorés par rapport à l’année dernière, je me sens un peu plus mature, j’essaye d’améliorer les aspects où je manque un peu plus, par exemple le freinage, un point où je n’étais pas très fort l’année dernière. Comme j’étais souvent devant, nous n’avions pas trop pensé à y travailler. J’ai l’impression que nous sommes meilleurs que l’an dernier ».

Il termine en parlant de son genou gauche, un souci qui ne date pas de ce samedi : «  Je l’ai tordu en m’entraînant au ranch, mais je ne suis pas tombé. Malheureusement, le genou est un peu faible, quand j’ai sauté de la moto, il a cédé. C’était très douloureux, mais hier, nous avons commencé avec la clinique mobile avec des analgésiques et des traitements. Finalement je n’ai eu aucun problème sur la piste, je suis plutôt satisfait ». Espérons pour Morbidelli qu’il n’y aura pas une course en flag to flag…

MotoGP France Le Mans J2 : qualifications

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team