La croisade de Marc Marquez contre le Holeshot device, motivé ou non par son employeur Honda en retard sur le dispositif, vient de rencontrer une résistance de choix. Qui est aussi un signe d’agacement. C’est le patron de Dorna, Carmelo Ezpeleta, qui est ainsi monté au créneau en rappelant les règles de forme et de fond sur ce type de prise de position. En substance, le Holeshot device n’est pas sur la sellette et voici pourquoi…

Marc Marquez n’aime pas le Holeshot device comme Dani Pedrosa n’aimait pas les ailerons. Dans les deux cas, nous avons deux pilotes Honda remettant en cause la philosophie de Ducati. On sait que le sujet est sensible et il a eu des conséquences lorsque le déflecteur est apparu sur le bras oscillant de la Ducati. Un souvenir douloureux que le patron de Dorna, Carmelo Ezpeleta ne veut pas revivre. Alors, devant l’insistance de l’octuple Champion du Monde sur la thématique, il a décidé de mettre le holà.

Sur le site AS, l’Espagnol dit ainsi à ses compatriotes : «mon opinion est qu’il existe des normes techniques acceptées par tous les fabricants. De plus, ils ne peuvent être modifiés que si tous les fabricants sont d’accord ». Mais pour Dorna, il n’y a même pas le début de commencement d’un débat sur le sujet : « Non, non, non. Les usines, qui sont celles du MSMA, ne m’ont rien dit. Ce sont les pilotes qui doivent parler de la question de la sécurité, pas les fabricants. La question technique est de la responsabilité de la Commission Grand Prix à travers la MSMA ».

Ezpeleta : « le holeshot device ne changera pas cette saison ni dans le futur »

Puis Ezpeleta se veut clair avec Marc Marquez : « le holeshot device ne changera pas cette saison ni dans le futur. Les règles sont ce qu’elles sont. Soit tout le monde dit non, soit vous ne changez pas. C’est clair. Nous avons des règles qui ont été atteintes par consensus et ces règles sont valables pour tout le monde et tout le monde fabrique des motos avec ces règles. Il existe un accord selon lequel les règlements techniques de la saison MotoGP en cours ne sont pas modifiés si tous les constructeurs ne sont pas d’accord ».

On rappellera que le Holeshot device est légal en MotoGP car il est actionné mécaniquement et non électroniquement. Une subtilité dont commence à douter certains qui lancent des rumeurs. Là aussi, Ezpeleta, qui a aussi des oreilles intervient : « les rumeurs ne m’intéressent pas. Si quelqu’un a quelque chose à dire, qu’il le dise aux endroits appropriés et nous vérifierons ». Cela tonne comme une dernière sommation. Honda va devoir se mettre au travail, Marc Marquez se faire une raison, et Ducati continuer ainsi.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team