C’est un Marc Marquez furieux contre lui-même qui faisait le bilan d’un Grand Prix de France disputé par des conditions dantesques et qui a été marqué par deux chutes. Dont une rédhibitoire. Il s’en veut pour celle-là car il reconnait qu’il attaquait trop. Ce qui, au vu du résultat est dommage mais pour la suite, c’est paradoxalement rassurant…

Marc Marquez l’avait annoncé : sur une piste humide, il serait un client à suivre. Et en effet, dès que les gouttes de pluie ont été insistantes, l’officiel Honda s’est porté en tête. Hélas, il n’a pas su rester sur ses roues, mais il a tout de même pu repartir. Une seconde chance qu’il a saisie avec hargne et enthousiasme, révélant que le Marc Marquez d’avant était toujours là. Un enthousiasme qui lui a joué des tours, le poussant à la faute pour le compte. Une erreur que l’exigeant octuple Champion du Monde s’attribue et regrette amèrement…

En marge de la course, le pilote Honda a commenté : « je savais que j’aurais des difficultés, mais je me suis tout de suite senti bien. La chute est venue parce que nous avons beaucoup glissé. Cela peut arriver. Quand je suis remonté sur la moto, j’allais fort, très fort. Le deuxième accident m’a mis plus en colère que le premier. Le premier peut arriver, mais le second c’est parce que je poussais trop fort ».

Marc Marquez : « je n’étais pas bon. J’ai pris des risques quand je n’avais pas à le faire »

L’aîné des Marquez a ensuite poursuivi : « le premier peut arriver, mais le second m’a mis en colère. J’étais concentré à 100%, je me sentais bien sur la moto. À ce moment-là, cependant, j’ai commencé à me demander s’il ne valait pas mieux revenir aux pneus secs et j’ai perdu ma concentration ».

Enfin, l’Espagnol a conclu : « ce n’est pas seulement moi qui tombe chez Honda. Nous travaillons dans cette direction. Ici, en raison des conditions que nous avions, nous avons passé un bon week-end. Mais aujourd’hui je n’étais pas bon. J’ai pris des risques quand je n’avais pas à le faire. Pour le reste, cependant, je pense que nous gérons tout bien. Aujourd’hui, nous étions rapides, mais nous avons péché dans la direction ».

Bref, Marquez ne veut pas se ménager. L’Espagnol veut continuer à progresser et tenter de revenir à l’extraterrestre qu’il était avant la terrible blessure qui l’a empêché de courir pendant toute une saison. Une bonne nouvelle non ?

MotoGP France Le Mans J3 : classement

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team